Disparition de Samvel Kevorkian, l’un des membres du Comité Karabagh

COMITE KARABAGH
Disparition de Samvel Kevorkian, l’un des membres du Comité Karabagh

Samvel Kevorkian (ou Guevorgyan), l’un des membres du Comité Karabagh
est mort le 17 juin à Yerevan à l’ge de 66 ans. Samvel Kevorkian
était né le 2 octobre 1948 dans le village de Zaritcha près de Taline
(Arménie). Après des études à l’Université d’Etat à Yerevan, il était
enseignant de 1971 à 1972 au village de Pazmapert (région de Taline).
De 1972 à 1973 il travaillait à la rédaction du journal >.
De 1973 à 1989 il était à la tête du service de l’information de la
radio-télévision d’Arménie. De 1989 à 1991 il était le rédacteur en
chef du journal >, organe du MNA (Mouvement National Arménien).
De 1991 à 1993 il était le directeur de la radio-télévision publique
d’Arménie. Très proche du président Lévon Ter-Pétrossian, de 1993 à
1995 il occupait la fonction de Conseiller présidentiel.

En tant que membre du Comité Karabagh, il était avec les autres
membres du comité, arrêté le 10 décembre 1988 et emprisonné jusqu’au
31 mai 1989 à Moscou par les autorités soviétiques. Libéré, il était
élu député. Le 28 juillet 1995 il était président du Comité chargé de
la Défense nationale de la sécurité et des affaires intérieures. Il
était au Parlement arménien membre du Parti républicain d’Arménie.

En novembre 1990 alors que les combats avaient cours aux frontières de
l’Arménie et au Karabagh où je m’étais rendu en reportage, dans un
pays en transition entre la période soviétique et l’indépendance, dans
un environnement quasi cahotique, j’avais rencontré durant plusieurs
jours Samvel Kevorkian lors du 2e Congrès du Mouvement National
Arménien, ainsi qu’à la rédaction du journal >. Déterminé et
surchargé par ses activités, Samvel Kevorkian était de toute évidence
l’un des hommes les plus actifs du Comité Karabagh ainsi que du
nouveau régime qui s’installait en Arménie.

Krikor Amirzayan

samedi 21 juin 2014,
Krikor Amirzayan (c)armenews.com

From: Emil Lazarian | Ararat NewsPress

http://www.armenews.com/article.php3?id_article=100869

You may also like

Emil Lazarian

“I should like to see any power of the world destroy this race, this small tribe of unimportant people, whose wars have all been fought and lost, whose structures have crumbled, literature is unread, music is unheard, and prayers are no more answered. Go ahead, destroy Armenia . See if you can do it. Send them into the desert without bread or water. Burn their homes and churches. Then see if they will not laugh, sing and pray again. For when two of them meet anywhere in the world, see if they will not create a New Armenia.” - WS