La Visite D’etat Du President De La Republique Francaise En Armenie

LA VISITE D’ETAT DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE EN ARMENIE VUE PAR LA PRESSE D’EREVAN

ARMENIE

Trois jours de suite, la visite d’Etat du Président de la
République francaise en Arménie, les 12 et 13 mai, a monopolisé
l’actualité arménienne, faisant la ” une ” des principaux
quotidiens et constituant la principale nouvelle des chaînes de
télévision. La cérémonie d’accueil du Chef de l’Etat francais a
l’aéroport Zvartnots, ainsi que sa conférence de presse conjointe
avec le Président Sarkissian, le lendemain, ont été transmises
en direct par la chaîne publique arménienne. La visite d’Etat a
démarré par un Forum économique en présence des deux Présidents,
venant souligner, d’après les médias, la dimension économique
marquée de cette visite, compte tenu également de l’importance
de la délégation du Président composée d’hommes d’affaires
francais et franco-arméniens. Ouvrant le Forum, les Présidents
ont réaffirmé leur volonté de poursuivre et de renforcer
la coopération économique entre les deux pays, en remarquant
qu’en dépit des échanges politiques, historiques et culturels
exceptionnellement riches, les relations commerciales entre les
deux pays demandaient a être développées, ce en dépit du statut
de la France de premier investisseur occidental en Arménie et des
progrès tangibles enregistrés au cours des dernières années en
la matière. Le Président Sarkissian s’est félicité de l’arrivée
imminente d’une nouvelle société francaise sur le marché arménien,
Carrefour, ce qui illustre, d’après lui, l’attractivité du marché
arménien pour les investisseurs étrangers. Le Président Hollande,
quant a lui, a réaffirmé l’engagement de la France a poursuivre la
coopération économique avec l’Arménie compte tenu des conditions
géopolitiques difficiles de celle-ci. M Hollande a également
souligné la nécessité d’accompagner le développement des relations
économiques entre les deux pays au travers la formation de cadres,
en évoquant a ce propos l’importance de l’Université francaise
en Arménie. Interrogé par des hommes d’affaires francais sur les
perspectives de la coopération économique avec l’Arménie a la suite
de son adhésion a l’Union douanière eurasiatique, le Président
Sarkissian a indiqué que celle-ci n’en rendait l’économie arménienne
que plus attractive pour les investisseurs européens.

A l’issue du Forum, le Président francais, accompagné de son
homologue arménien, s’est rendu au Mémorial du Génocide, pour
déposer une gerbe.

D’après les médias arméniens, l’un des moments les plus forts de la
visite fut le concert exceptionnel de Charles Aznavour au Palais des
Sports, donné a l’occasion de ses 90 ans. Les médias arméniens ont
largement couvert le tête-a-tête des deux Chefs d’Etat, l’entretien
élargi aux deux délégations, ainsi que l’échange de décorations
entre les deux Présidents.

La conférence de presse conjointe des deux Présidents a été
largement commentée par les médias arméniens, qui ont abondamment
cité les propos du Président francais prônant une ” formule
exceptionnelle ” d’association entre l’UE et l’Arménie, sans
que celle-ci ne doive rompre ses liens avec l’Union douanière
eurasiatique. ” Je vais soutenir la démarche de l’Arménie visant
a ce que sa situation exceptionnelle soit reconnue comme telle selon
une formule exceptionnelle. Celle-ci doit permettre a l’Arménie de
rester elle-même et de demeurer dans un processus lui permettant de
se rapprocher de l’Union européenne sans rompre d’autres liens. Je
souhaite que l’Arménie soit pleinement associée a l’Union européenne
parce que ce sont ses aspirations, ses valeurs, son intérêt et, dans
le même temps je ne vais pas forcer l’Arménie a rompre ses relations
commerciales avec la Russie dans le cadre de l’Union douanière ”,
a fait valoir le Président Hollande. Interrogé sur le soutien de
l’Arménie au ” rapprochement ” de la Crimée avec la Russie, le
Président de la République a simplement rappelé que la France était
” attachée au respect du principe de l’intégrité territoriale ”.

Toutefois, il ne cherchait pas a ” juger ” mais a ” comprendre ”
l’Arménie. Le Président Sarkissian, quant a lui, a évoqué ”
l’amitié séculaire entre la Russie et l’Arménie ”, celles-ci
étant liées par la culture, les liens économiques, un même
système sécuritaire, tous facteurs a l’origine de la décision de
l’Arménie d’opter en faveur de l’Union douanière. M. Sarkissian
a également fait valoir la possibilité pour son pays d’importer
des hydrocarbures (de Russie) a des prix très compétitifs grâce
a l’Union douanière. Il a toutefois souligné le souhait de Erevan
de poursuivre et d’approfondir son partenariat avec l’UE, prônant
également un modèle exceptionnel de coopération avec Bruxelles.

Conflit du HK- Le Chef de l’Etat francais a estimé que le
cessez-le-feu n’était pas suffisant pour parvenir au règlement de ce
conflit qui a coÔté la vie a des milliers de personnes. Il a exprimé
la disponibilité de la France a accueillir les Présidents d’Arménie
et d’Azerbaïdjan pour relancer les négociations en vue d’un accord de
paix. Génocide arménien- Interrogé sur le récent message du PM turc
a la veille du 99ème anniversaire du génocide, le Président Hollande
a estimé que tous les messages de compréhension, d’apaisement,
de tolérance doivent être salués d’où qu’ils viennent, mais a
estimé indispensable que les faits soient désignés par leur nom,
a savoir le terme de génocide. Il a réaffirmé sa participation,
le 24 avril 2015 a Erevan, aux manifestations dédiées au centenaire
du Génocide arménien.

Le Président Sarkissian l’a vivement remercié pour sa position,
rappelant a quel point elle était importante pour le peuple arménien.

Enfin, les deux Présidents ont inauguré un parc portant le nom
de Missak Manouchian au cŔur de Erevan et visité le chantier du
premier hypermarché de Carrefour.

Commentaires de presse

Le quotidien pro-gouvernemental Hayots Achkhar estime dans son édition
du 13 mai que trois visites de Chefs d’Etat francais en Arménie en
moins de 10 ans témoignent du niveau très élevé des relations avec
la France. Le quotidien souligne que bien que la venue du Président
Hollande en Arménie s’inscrive dans le cadre d’une visite régionale,
ce n’est qu’en Arménie qu’il a effectué une visite d’Etat. Hayots
Achkhar ajoute que depuis l’indépendance de l’Arménie, parmi les
pays de l’UE c’est avec la France que l’Arménie entretient des
relations privilégiées, et que ce sont notamment les sociétés
francaises qui sont largement représentées en Arménie. ” Depuis
l’établissement de la troisième République d’Arménie, c’est la
France qui semble avoir assumé le rôle de protecteur des droits de
ce pays ”, estime le quotidien.

Hayots Achkhar du 15 mai consacre deux articles a la visite du
Président de la République, dont le premier est intitulé ” La
position équilibrée de la France a une importance stratégique pour
l’Arménie ”.

Le commentateur estime que la visite de M. Hollande a prouvé que
l’amitié entre la France et l’Arménie est irréversible et que
les propos du Président francais sur la nécessité de trouver
une ” formule exceptionnelle ” d’association entre l’Arménie
et l’UE constituent le premier soutien sérieux a l’Arménie de
la part d’une des puissances les plus influentes de l’Occident
depuis la décision de Erevan de rejoindre l’Union douanière. ”
La France incarne des valeurs uniques non seulement pour l’Occident,
mais pour le monde et sa position de principe [envers l’Arménie] ne
saurait passer inapercue a Washington et a Moscou. La France a une
nouvelle fois prouvé son attachement a l’amitié avec l’Arménie,
ainsi qu’a ses valeurs profondément humanistes ”, écrit Hayots
Achkhar. Ce même quotidien publie également un entretien avec le
Président de la commission des affaires financières et budgétaires,
Gaguik Minassian, membre du parti Républicain, qui salue l’appel
du Président francais a trouver une ” formule exceptionnelle ”
de rapprochement entre l’Arménie et l’UE, mais tient a souligner
que la position de la France, bien qu’elle soit un pays puissant
qui pèse sur la détermination des règles du jeu de la politique
internationale, n’est pas celle de toute l’Europe. Selon M.

Minassian, le peuple arménien a très hautement apprécié les
propos du Président francais selon lesquels la France sera toujours
aux côtés de l’Arménie. Il a dit espérer que ” ces paroles
précieuses seront toujours valables ”. M. Minassian salue en outre la
position de principe du Président francais quant a la reconnaissance
internationale et la condamnation du Génocide arménien, ce qui
honore, selon lui, son pays et son peuple. Il se dit confiant dans le
fait que l’appel du Président francais a la Turquie sera écouté non
seulement par Ankara, mais aussi par d’autres pays ” civilisés ” qui
sauront dépasser leurs intérêts nationaux et se placer aux côtés
de la France pour défendre les droits de l’Homme et des nations.

Selon le commentateur de Yerkir.am, Erevan souhaiterait réserver a
la France et personnellement au Président Hollande le rôle de ”
médiateur ” dans ses relations avec l’UE quelque peu ternies a la
suite de la décision du 3 septembre. Le Président francais, quant
a lui, semblerait ne pas avoir d’objection a assumer ce rôle ”
exceptionnel ”. ” Seul le temps montrera a quel point cette mission
de médiation de la France auprès de l’UE en faveur de l’Arménie
sera efficace. Une chose est certaine : les autorités de Erevan ont
pu mettre a profit cette visite pour trouver un défenseur de leurs
intérêts auprès des autorités de Bruxelles ”, écrit Yerkir.am.

Extrait de la revue de presse de l’Ambassade de France en Arménie
en date du 15 mai 2014

vendredi 16 mai 2014, Stéphane ©armenews.com

http://www.armenews.com/article.php3?id_article=99942

You may also like