L’Armenie, Preoccupee Par Le Voyage De Poutine En Azerbaidjan

L’ARMENIE, PREOCCUPEE PAR LE VOYAGE DE POUTINE EN AZERBAIDJAN

Diplomatie

Les representants du parti republicain au pouvoir (HHK) et les
principaux groupes d’opposition se sont dit preoccupes mardi 13 août
2013 par la visite du president russe Vladimir Poutine en Azerbaïdjan.

Poutine s’est entretenu avec son homologue azerbaïdjanais Ilham Aliyev
pour negocier des accords. Un accord sur le petrole a ete signe.

Poutine a evoque l’Azerbaïdjan comme un partenaire fiable de la Russie
et a declare que les deux Etats sont en interaction etroite dans la
region. Aliyev a egalement affirme que leurs relations ” amicales ”
se developpent.

Les deux presidents ont egalement mentionne le conflit du
Haut-Karabagh, en soulignant qu’il pouvait etre resolu uniquement
par des moyens politiques. Aliyev menace regulièrement l’Armenie de
resoudre ce conflit par une intervention militaire.

La visite de M. Poutine intervient moins de deux mois après que la
Russie a vendu des armes pour une valeur de 1 milliard de dollars a
l’Azerbaïdjan. Cela a provoque des reactions chez la classe politique
armenienne et les medias. Certains commentateurs a Erevan ont
accuse Moscou d’avoir trahi l’Armenie, son seul allie regional. Le
gouvernement armenien s’est abstenu de critiquer publiquement les
ventes d’armes russes.

” L’Azerbaïdjan est pret a exploiter ses relations avec tous les Etats
pour donner une belle image dans la region “, a declare Zakarian au
service armenien de RFE / RL (Azatutyun.am). Ce dernier a nie toute
aggravation des relations russo-armeniennes en raison de la volonte
de l’Armenie de signer un accord d’association avec l’Union europeenne.

Les leaders de l’opposition armenienne pensent cependant le contraire.

Vladimir Karapetian, le porte-parole de la politique etrangère
pour le Congrès national armenien (HAK), a affirme que Poutine a
envoye un avertissement sevère a Erevan en se rendant a Bakou. ”
C’est très inquietant pour l’Armenie “, a-t-il dit. Avant d’ajouter
que Sarkissian n’a pas reussi a maintenir ” l’equilibre ” dans les
relations de l’Armenie avec la Russie et l’Occident.

Stepan Safarian, un leader du parti Zharangutyun (patrimoine),
a de meme affirme que les relations russo-armeniennes ont ete ”
empoisonnees ” par les negociations d’Erevan avec l’Union europeene. ”
La decision prise par le chef d’une telle grande puissance regionale
porte un message “, a declare Safarian au service armenien de RFE / RL
(Azatutyun.am).” Moscou cherche a etablir un partenariat strategique
avec l’adversaire de l’Armenie. Le Kremlin, mecontent du rapprochement
entre Erevan et Bruxelles, pourrait essayer de toucher le nerf d’Erevan
: le conflit du Haut-Karabagh “, a-t-il dit.

Giro Manoyan, un membre d’un autre principal parti d’opposition,
la Federation revolutionnaire armenienne (FRA), s’est montre plus
prudent. Selon lui, cela n’aura pas de graves consequences pour le
conflit du Karabagh.

” La visite de Poutine en Azerbaidjan n’aura pas un impact substantiel
sur le conflit du Haut-Karabagh, car je ne pense pas que la Russie
veut que le conflit soit resolu maintenant “, a-t-il explique.

mercredi 14 août 2013, Laetitia ©armenews.com

From: A. Papazian

You may also like