Le Pavillon De La Republique D’Armenie A La Biennale De Venise

LE PAVILLON DE LA RéPUBLIQUE D’ARMéNIE A LA BIENNALE DE VENISE

ITALIE

Armenity / Hayoutioun

Le pavillon national de la République d’Arménie

Ouverture : le 6 mai 2015, 7h-21h

L’île de San Lazzaro degli Armeni Venise

Les artistes contemporains de la diaspora arménienne Haig Aivazian,
Liban ; Nigol Bezjian, Syrie / Etats-Unis ; Anna Boghiguian
Egypte / Canada ; Hera BuyuktaÅ~_cıyan, la Turquie ; Silvina
Der-Meguerditchian, Argentine / Allemagne ; Rene Gabri & Ayreen
Anastas, Iran / Palestine / Ã~Itats-Unis ; Mekhitar Garabedian,
Belgique ; Aikaterini Gegisian, Grèce ; Yervant Gianikian et Angela
Ricci Lucchi, Italie ; Aram Jibilian, USA ; Nina Katchadourian, USA /
Finlande ; Melik Ohanian, France ; Mikayel Ohanjanyan, l’Arménie /
Italie ; Rosana Palazyan, Brasil ; Sarkis, Turquie / France ; Hrair
Sarkissian, la Syrie / UK

Organisée par Adelina Cuberyan v. Furstenberg *

Ouverture le 6 mai 2015, de 7 a 21 heures

Service de navette spécial ACTV vaporetto de la Giardini a l’île
de San Lazzaro. ACTV vaporetto numéro 20 de San Marco Zaccaria a
San Lazzaro

En cette année symbolique 2015, a l’occasion de la commémoration
du 100e génocide arménien, le ministère de la Culture de la
République d’Arménie a consacré son pavillon aux artistes de la
diaspora arménienne. Il sera situé au monastère Mekhitariste sur
l’île de San Lazzaro degli Armeni.

Le concept de conservation armenity ** implique la notion de
déplacement et territoire, la justice et la réconciliation, l’ethnie
et de résilience. Quel que soit leur lieu de naissance, les artistes
sélectionnés portent en leur identité la mémoire de leurs origines.

Grâce a leur talent et leur volonté, ces petits-enfants de survivants
du génocide arménien, le premier génocide du 20ème siècle ont
reconstruit une “assemblée transnationale” a partir des restes d’une
identité brisée. Leur préoccupation ancrée pour la mémoire,
la justice et la réconciliation transcende habilement les notions
de territoire, de frontières et de géographie. Qu’ils soient nés a
Beyrouth, Lyon, Los Angeles, ou au Caire et où ils peuvent résider,
ces citoyens du monde remettent constamment en question et réinventent
leur arménité.

Armenity se déroule dans un cadre d’une importance particulière pour
la diaspora arménienne. C’est sur l’île de San Lazzaro, situé entre
San Marco et le Lido, face a la Giardini de la Biennale, que en 1717 le
moine arménien Mekhitar établi l’Ordre Mekhitariste. C’ est la qu’au
début du 19e siècle Lord Byron a étudié la langue arménienne.

Beaucoup d’Ã…”uvres importantes de la littérature européenne et de
textes religieux ont d’abord été traduits en arménien sur cette île
pittoresque. Au cours de ses 300 ans, le monastère de San Lazzaro
avec ses jardins, l’ancien atelier d’impression, ses cloîtres,ses
musées et ses bibliothèques, a contribué a préserver le patrimoine
culturel unique de l’Arménie, qui aurait étét sinon autrement perdu.

Un catalogue accompagnant publié par Skira, Milan contiendra des
reproductions en couleur et des textes en anglais et en arménien. Une
introduction, des préfaces et des textes de conservation seront
suivis par quatre pages dédiées a chacun des 16 artistes : une page
de texte par chaque artiste et des essais par les critiques d’art
internationaux et écrivains tels que Ruben Arevshatyan, Cécile
Bourne, Ginevra Bria, Adam Budak, David Kazanjian, Berthold Reiss,
Gabi Scardi, Hrag Vartanian et trois pages avec des images et des
dessins des Ã…”uvres. La troisième partie du catalogue contiendra
des textes de l’historien des arts basé a New York et commissaire
indépendante Neery Melkonian et de l’écrivain d’art basé a Londres
et éditeur d’Ibraaz Stephanie Bailey. Le catalogue se terminera avec
les traductions des textes arméniens.

Contact presse : Lucie Crespi, Milan T +39 02 89415532 / T
+39 02 89401645 / T +39 338 8090545 / [email protected] /
[email protected]

La Fondation Bullukian de lyon est fière d’être un partenaire
de Armenity.

* Adelina von Furstenberg Cuberyan est un conservateur de renommée
internationale. Un pionnier dans le domaine, elle est connue
pour élargir l’art contemporain afin d’inclure une approche
multiculturelle. Fondateur et premier directeur du Centre d’Art
Contemporain de Genève, elle a dirigé aussi le Magasin-Centre
National d’Art Contemporain de Grenoble. En 1996, elle a fondé ART
for The World, une ONG au travail unique avec l’art contemporain,
le cinéma indépendant et les droits humains.

** Armenity dérive du mot francais arménité, une notion qui
exprime les caractéristiques particulières des petits-enfants de
survivants du génocide arménien. Il s’agit notamment d’un état de
flux constant, une diversité d’auto-définition, et un sens moderne
et souvent subjective de l’être-dans-le-monde.

traduction NAM

vendredi 13 février 2015, Stéphane ©armenews.com

http://www.armenews.com/article.php3?id_article=107657
www.armenity.net

You may also like