Le President Sarkissian A Repondu A L’invitation De Son Homologue Tu

LE PRESIDENT SARKISSIAN A REPONDU A L’INVITATION DE SON HOMOLOGUE TURC DE PRENDRE PART A LA COMMEMORATION DU 100ÈME ANNIVERSAIRE DE LA BATAILLE DE GALLIPOLI

ARMENIE

L’ensemble de la presse reproduit la reponse du Chef de l’Etat armenien
a l’invitation de Recep Tayyip Erdogan de prendre part, le 24 avril
2015, a la commemoration du centième anniversaire de la bataille de
Gallipoli. M. Sarkissian a rappele qu’un officier d’origine armenienne,
Sarkis Torossian, participait egalement a cette bataille dans les rangs
des troupes d’artillerie de l’Empire Ottoman, en signe de devouement a
la securite et a la defense de l’Empire qui l’a decore de distinctions
militaires pour son fidèle service et pour son courage. Mais meme lui
n’a pas ete epargne par les massacres et les deportations planifies
et executes contre le peuple armenien qui, durant cette meme annee,
ont atteint leur apogee : ses parents brutalement assassines et sa
soeur morte dans le desert syrien etaient parmi le million et demi
d’Armeniens massacres pendant le Genocide. , et c’est l’impunite de ce genocide qui a ouvert la voie
a l’Holocauste, aux genocides au Rwanda, au Cambodge et au Darfour
>>. Le Chef de l’Etat armenien estime qu’il est necessaire de se
rappeler que la paix et l’amitie doivent etre construites avant tout
sur la base du courage d’affronter son propre passe, sur la justice
historique et sur une reconnaissance non selective de la memoire
de l’humanite entière. d’annee a annee sa boîte
a outils de deformation de l’histoire, commemore cette annee – pour
la premi̬re fois Рle centenaire des affrontements de Gallipoli le
jour du 24 avril, alors qu’ils ont commence le 18 mars 1915 et se sont
poursuivis jusqu’a la fin du mois de janvier1916, et que les batailles
terrestres de Gallipoli et le debarquement des Allies ont commence le
25 avril. Cette demarche vise-t-elle un objectif autre que celui de
detourner tout simplement l’attention de la communaute internationale
du centième anniversaire du Genocide des Armeniens ? Cependant, avant
d’initier un tel evenement commemoratif, la Turquie avait un devoir
beaucoup plus important a l’egard de son peuple et de l’humanite tout
entière, celui de la reconnaissance et de la condamnation du Genocide
des Armeniens >>. Le Chef de l’Etat a rappele qu’il y a encore quelques
mois, il avait invite M. Erdogan a Erevan pour rendre hommage ensemble,
le 24 avril 2015, a la memoire des victimes du Genocide : >.

Si Hayastani Hanrapetoutioun estime que le cynisme d’Erdogan n’a pas
de limites, Haykakan Jamanak est convaincu que cette decision des
autorites turques a pour principal objectif de jeter une ombre sur
les manifestations de commemoration prevues en Armenie a cette date
et de detourner l’attention de la communaute internationale.

Dans un entretien avec Tert.am, Edouard Charmazanov, porte-parole du
parti Republicain, estime qu’il s’agit d’une manoeuvre diplomatique > d’Ankara. Celui-ci, conscient de l’impact que devaient
avoir les manifestations organisees en Armenie sur la reconnaissance
internationale du Genocide, essaie de prendre des contre-mesures
qui ne sont que ridicules. Après le centenaire, une nouvelle etape
pour la reconnaissance et la condamnation internationale du Genocide
sera lancee. Hayastani Hanrapetoutioun reproduit les propos d’Artak
Zakharian, President de la commission des AE, selon lequel l’initiative
des autorites turques n’aura pas de succès, puisque le monde connaît
peu la bataille de Gallipoli, tandis que le Genocide armenien est un
crime contre l’humanite. Selon lui, l’objectif des autorites turques
est de detourner l’attention de la communaute internationale des
manifestations du centenaire du Genocide.

Selon le turcologue Hakob Chakrian, en invitant le President Sarkissian
a Ankara le 24 avril 2015, M. Erdogan a gravement viole les normes
de l’ethique diplomatique. Le turcologue qualifie d’un seul mot la
decision de M. Erdogan : >.

Selon le depute du parti Heritage, Tevan Poghossian, il est peu
probable que l’initiative d’Ankara soit soutenue par la communaute
internationale, tandis que nombreux seront ceux qui comprendront a quel
point l’Etat turc est un Etat cynique.

You may also like