Des Mauvais Calculs Ou Mauvaise Gestion

DES MAUVAIS CALCULS OU MAUVAISE GESTION

ARMENIE

La discussion sur la necessite d’augmenter les tarifs de l’electricite
a revele la possibilite d’une gestion inefficace par les entreprises
impliquees dans le domaine. L’opposition estime que c’est cette
inefficacite qui a fait naître la necessite de reviser les tarifs.

Pendant ce temps, la Commission de regulation des services publics
(PSRC) l’explique par des calculs incorrects.

En outre, des representants non seulement des partis d’opposition
au parlement, mais aussi du Parti republicain au pouvoir ont exprime
leurs preoccupations, parce que meme pour eux, il semble inacceptable
d’augmenter les tarifs dans le but de resoudre les problèmes financiers
des compagnies d’energie aux frais de la population.

Au cours des audiences mardi sur la question le president de la PSRC
Robert Nazaryan a explique la hausse du tarif en raison de problèmes
financiers des societes sur le marche de l’energie.

Il a informe les legislateurs que 11 societes de production de
l’energie electrique ont demande a la PSRC une augmentation du tarif
et que la PSRC a lance le processus au debut de Juin.

>
a declare Nazaryan au cours des audiences.

Sur les 17,5 milliards de drams, selon Nazaryan, 7 milliards
representent la part de la centrale thermique d’Erevan, 5,7 milliards
de drams la part des reseaux electriques d’Armenie (ENA), 2 milliards
du reseau electrique a haute tension, 1,6 milliard de la centrale
nucleaire armenienne, 1 milliard de la part de stations d’energie
renouvelables, 0,5 milliard de drams de la part de la Societe
internationale de l’energie, 0,1 milliard de drams de la part du
centre de recuperation des estimations de puissance electrique.

Abordant les raisons de l’ecart financier dans les entreprises,
le president de la PSRC, en particulier, a declare qu’en raison du
travail de 88 jours du ravitaillement de la centrale nucleaire et des
travaux de reparation, l’ENA en 2013-2014 a un manque de 300 millions
de kWh d’energie qui n’a pas ete produit et qui a necessite le recours
a la centrale hydro-electrique du Hrazdan.

La secretaire du Parti Armenie prospère Naira Zohrabyan a decrit
comme injuste que c’est le consommateur qui va payer pour la mauvaise
gestion des entreprises dans le domaine.

.

Robert Nazaryan n’etait pas d’accord avec les revendications sur la
mauvaise gestion faite par certains des legislateurs. Il a dit que
ce n’etait pas le resultat d’une mauvaise gestion, mais plutôt des
estimations inexactes. Il a reconnu que presque toutes les entreprises
dans la sphère travaillent a un niveau de zero pour cent de rentabilite
ou ont de très faibles benefices.

> a declare le chef de la PSRC. Par Sara Khojoyan

ArmeniaNow

vendredi 27 juin 2014, Stephane (c)armenews.com

You may also like