Collectif VAN : l’éphéméride du 6 février

Collectif VAN : l’éphéméride du 6 février

Publié le : 06-02-2014

Info Collectif VAN – – La rubrique Ephéméride est
à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense
la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes
époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au
quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations
en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous
chaque entrée).

Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)

Légende photo : 6 février 1942 — Allemagne : 6 février 1942, le
directeur du Deutsche Arbeitsfront, Robert Ley, fait un discours au
Sportpalast de Berlin devant les travailleurs de Siemens. Il déclare
notamment :
« Les Juifs [sont] le vampire de l’humanité, l’exploiteur de
l’humanité, le destructeur de l’humanité. […] l’ennemi de
l’humanité. […] Juda ne désire que nous exterminer. […] Juda doit
être et sera abattu, Juda doit être et sera anéanti, c’est là notre
conviction sacrée. C’est la raison d’être de cette guerre ».

Photo : Robert Ley

Ça s’est passé un 6 février (les événements sont classés du plus
ancien au plus récent) :

6 février 1189 — Les émeutes de Lynn (Angleterre) se propagent
jusqu’à la ville de Norwich. La foule s’en prend à la communauté
juive. De nombreux juifs se réfugient dans le chteau de l’évêque.
Ceux qui se trouvent encore dans leur maison sont tués et leurs biens
pillés.
Skynet : 6 février, ce jour-lÃ, n’oubliez pas

6 février 1194 — Cinq jours après le lynchage d’un déséquilibré juif
qui avait tué une chrétienne dans un accès de folie à Neuss
(Allemagne), la justice ordonne l’arrestation des siens. Ils sont
cruellement torturés, mais, Ã l’exception de la petite sÅ`ur du jeune
juif, ils n’acceptent pas le baptême. La mère est enterrée vivante et
les oncles sont écartelés sur la roue.
Skynet : 6 février, ce jour-lÃ, n’oubliez pas

6 février 1481 — Un autodafé a lieu dans la cité de Séville
(Espagne). 6 hommes et femmes très honorablement connus dans la ville,
et respectés, sont brûlés vifs pour avoir ” judaïsé “, c’est-Ã-dire
pratiqué le judaïsme en secret.
Skynet : 6 février, ce jour-lÃ, n’oubliez pas

6 février 1484 — Un autodafé a lieu à Ciudad Real (Espagne) sur
l’ordre du tribunal de l’Inquisition responsable de la province de
Tolède. 4 enfants de juifs baptisé de force lors des persécutions de
1391, sont accusés de judaïser et brûlés sur le bûcher pour avoir
refusé de se repentir.
Skynet : 6 février, ce jour-lÃ, n’oubliez pas

6 février 1903 — Un des Premiers pogrom de Kishinev, déclenché Ã la
suite du meurtre de Michael Ribalenko. La presse antisémite accuse les
Juifs, les accusant notamment de meurtre rituel. Pendant trois jours,
les pogromistes se déchaînent ; Le ministre de l’intérieur donne ordre
à la police de ne pas intervenir. Ils tuent, massacrent, saccagent,
violent. Le bilan : 47 morts, 92 blessés graves, 500 blessés et 799
maisons détruites.
Skynet : 6 février, ce jour-lÃ, n’oubliez pas

6 février 1919 — Des unités de l’Armée nationale ukrainienne de Simon
Petlioura se livrent à un pogrome dans la ville de Balta (Ukraine). 27
juifs sont massacrés, de nombreux autres blessés et des femmes juives
violées.
Skynet : 6 février, ce jour-lÃ, n’oubliez pas

6 février 1919 — Empire ottoman : les responsables de la destruction
des Arméniens dans le vilayet de Diarbékir ont tous échappé Ã la
justice des hommes. L’architecte du génocide dans ce vilayet, Rechid,
est arrêté en 1918 et emprisonné à Constantinople à Bekir Agha. Mais
il s’évade et, apprenant qu’il va à nouveau être arrêté, il se
suicide, le 6 février 1919. Rechid laisse un journal dans lequel il
accuse plusieurs de ses collaborateurs. Dans la revue turque Résimli
Tarik, l’ancien secrétaire du comité central du parti Union et
Progrès, Midhat Chükrü, résume les entretiens qu’il a eus avec le
docteur Rechid, dont il partage d’ailleurs les convictions. Il lui
avait demandé comment, en tant que médecin, il avait livré Ã la mort,
« en masse, des foules d’innocents ».
© Revue d’Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible : Arméniens et Syriaques à la Conférence de la paix

6 février 1919 — Empire ottoman : L’un des récits les plus explicites
et détaillés du génocide se trouve sous la plume du major Mehmed
Salim, commandant des casernes de Yozgat (mevki kumandan) et chef du
Bureau de recrutement de Yozgat. Dans un affidavit détaillé, préparé Ã
la demande du Tribunal militaire turc (la série des procès de Yozgat,
du 6 février au 7 avril 1919), le chef de bataillon turc donne des
détails déchirants sur les atrocités « sans précédent dans l’histoire
de l’humanité » (tarihi beÅ?eriyetinin kayd etmediÄ’i). Rendant les
agents ittihadistes responsables du carnage organisé, le chef de
bataillon Salim raconte des scènes de ce carnage sur des victimes dont
« les bras et les mains étaient attachés » et qui furent tuées par des
foules armées de « hachettes, couteaux, faucilles, des haches plus
grandes munies de marteaux, des faux, et autres instruments tranchants
».
Vahakn Dadrian , Documentation du génocide arménien dans les sources turques
Les aveux d’ex-hauts responsables civils et militaires

6 février 1942 — Allemagne : 6 février 1942, le directeur du Deutsche
Arbeitsfront, Robert Ley, fait un discours au Sportpalast de Berlin
devant les travailleurs de Siemens. Il déclare notamment :
« Les Juifs [sont] le vampire de l’humanité, l’exploiteur de
l’humanité, le destructeur de l’humanité. […] l’ennemi de
l’humanité. […] Juda ne désire que nous exterminer. […] Juda doit
être et sera abattu, Juda doit être et sera anéanti, c’est là notre
conviction sacrée. C’est la raison d’être de cette guerre ».
PHDN : L’extermination au jour le jour dans les documents contemporains

6 février 1942 — Un transport de 997 juifs quitte Vienne (Autriche) Ã
destination de Riga (Lettonie).
– Le ” petit ghetto de Sierpe (Varsovie) est liquidé. Ses 3 500 juifs
sont transférés au ghetto de Mlawa, d’où ils sont tous déportés au
camp d’extermination d’Auschwitz. 20 seulement des juifs du village
survivront à la guerre.
Skynet : 6 février, ce jour-lÃ, n’oubliez pas

6 février 1943 — Les nazis liquident le camp de Peresieka
(Biélorussie). ils fusillent tous les artisans. Un groupe de 50 juifs
fuit dans la forêt, où il se constitue en unité de partisans.
– Himmler reçoit un rapport sur la quantité de matériaux récoltés sur
les déportés : 97 000 habits d’hommes, 132 000 pantalons d’hommes, 97
manteaux de femmes, 3 000 kilos de cheveux. Les récupérations
d’enfants incluent 15 000 manteaux, 11 000 vestes, 9 000 robes, 22 000
paires de chaussures.
– Directive allemande à l’encontre des Juifs de Salonique : marquage
des personnes juives de nationalité grecque et des magasins juifs;
mise en ghetto avant le 25 février.
Skynet : 6 février, ce jour-lÃ, n’oubliez pas

6 février 1944 — 1 000 juifs du camp de concentration de
Dora-Nordhausen (Allemagne) sont transférés au camp de concentration
de Maïdanek (Pologne).
Skynet : 6 février, ce jour-lÃ, n’oubliez pas

6 février 1980 — Suisse/ Berne : l’arrestation de Hrair Kelinjian
Max, membre de l’organisation illégale politiques “combattants de la
justice pour le génocide arménien”. Il a tué l’ambassadeur de la
Turquie à Berne. Après un procès de deux ans, il a été condamné à deux
ans d’emprisonnement.
American University of Armenia : This day in Armenian history

6 février 2005 — Turquie : Orhan Pamuk, écrivain turc de renom
international, c’est exprimé dans le journal Tagesanzeiger :
« 30 000 Kurdes et un million d’Arméniens ont été assassinés en
Turquie. A part moi, presque personne n’ose évoquer ces faits ».
Imprescriptible : Citations d’intellectuels et d’artistes

Compilation réalisée par le site

Retour à la rubrique

http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=61129
www.collectifvan.org
www.collectifvan.org

You may also like