Génocide arménien : Bibliographie de textes par Alan Whitehorn

Génocide arménien : Bibliographie de textes par Alan Whitehorn

Publié le : 06-01-2014

Info Collectif VAN – “Alors que nous approchons
de la centième commémoration du génocide arménien de 1915, l’on note
un intérêt et une attention globale croissants pour ce qui est arrivé
à tant d’Arméniens. Ainsi qu’une volonté de découvrir comment le monde
en eut connaissance à cette époque. Arméniens et non Arméniens
cherchent à en savoir plus sur ces événements complexes, mais
meurtriers, datant d’il y a un siècle. Parmi ces sources importantes
figurent les reportages émanant de la grande presse étrangère, comme
le New York Times, le Times de Londres, le Manchester Guardian, le
Toronto Globe et le Sydney Morning Herald. Ces comptes rendus
quotidiens peuvent donner un aperçu de l’évolution des phases du
génocide et de la manière avec laquelle les pays étrangers tentèrent
de décrire la suite horrible des événements. Ce qui n’était pas un
mince défi, puisque cela se passait avant que le terme “génocide” ne
soit créé pour nommer l’innommable.” Le Collectif VAN vous invite à
lire la traduction traduction de Georges Festa d’un article en anglais
publié sur le siteThe Armenian Mirror-Spectator, mise en ligne sur le
site Armenian Trends – Mes Arménies le 22 décembre 2013.

Armenian Trends – Mes Arménies

dimanche 22 décembre 2013

Photo : © Gomidas Institute, 2012

Alan Whitehorn – Bibliographie de textes importants sur le génocide
arménien / A Bibliography of Notable Armenian Genocide Texts

The Armenian Mirror-Spectator, 21.12.2013

KINGSTON, Ontario – Alors que nous approchons de la centième
commémoration du génocide arménien de 1915, l’on note un intérêt et
une attention globale croissants pour ce qui est arrivé à tant
d’Arméniens. Ainsi qu’une volonté de découvrir comment le monde en eut
connaissance à cette époque. Arméniens et non Arméniens cherchent à en
savoir plus sur ces événements complexes, mais meurtriers, datant d’il
y a un siècle. Parmi ces sources importantes figurent les reportages
émanant de la grande presse étrangère, comme le New York Times, le
Times de Londres, le Manchester Guardian, le Toronto Globe et le
Sydney Morning Herald. Ces comptes rendus quotidiens peuvent donner un
aperçu de l’évolution des phases du génocide et de la manière avec
laquelle les pays étrangers tentèrent de décrire la suite horrible des
événements. Ce qui n’était pas un mince défi, puisque cela se passait
avant que le terme “génocide” ne soit créé pour nommer l’innommable.

Dans mes cours d’études comparatives sur le génocide, je demande
souvent à mes étudiants d’étudier les manchettes parues en 1915. Ce
faisant, ils appréhendent mieux comment le monde prit connaissance de
ces événements, comment il s’efforça de comprendre des actes aussi
atroces et chercha les termes pouvant décrire des scènes aussi
cauchemardesques. Naturellement, ce type de recherche archivistique
concernant la presse ancienne peut être décourageant en termes de
déplacement, de temps, d’accès et de technologie. J’en parle en
connaissance de cause. Jeune professeur dans les années 1980, j’ai
passé des heures à lire l’ancienne version du Toronto Globe pour
l’année 1915. J’ai étudié, colonne par colonne et page par page, la
couverture, dans son intégralité, de l’année 1915 par ce quotidien. Je
compulsais les articles à partir d’un lecteur de microfilm. Je
cherchais de manière systématique les articles liés au calvaire des
Arméniens dans l’empire ottoman, durant cette fatidique année 1915.
J’ai pris des notes détaillées et photocopié les articles les plus
importants. En tant qu’Arméno-Canadien, ce fut pour moi une expérience
très instructive. Qui s’avéra aussi un tournant. Depuis lors, j’ai
commencé à écrire sur le génocide arménien. D’autant plus, lorsque
j’ai été confronté au négationnisme inquiétant et continu du
gouvernement turc.

Heureusement pour mes étudiants et pour moi, ce travail pionnier est
maintenant réalisé par d’autres. Ce qui signifie que nos recherches,
pour ce qui est de parcourir les manchettes et lire les comptes rendus
intégraux de la presse, sont aujourd’hui plus faciles et les sources
davantage accessibles.

Le travail le plus novateur et fondateur sur la couverture du génocide
arménien dans la presse a été mené par Richard Kloian dans son ouvrage
monumental, paru en 1980, The Armenian Genocide : News Accounts From
the American Press (1915-1922). Travaillant durant de nombreuses
années à rassembler divers matériaux et utilisant une technologie bien
moins avancée, Kloian passa en revue la presse américaine pour cette
période clé de sept ans. Il s’intéressa en particulier à la couverture
dans le New York Times, le magazine Current History, le Saturday
Evening Post et le Missionary Review of the World. Le volume qu’il a
publié est véritablement épique et pionnier. Il comprenait non
seulement une vaste synthèse, mais aussi une très utile table
chronologique en cinq pages, recensant les principales manchettes. Le
New York Times, à lui seul, totalise plus de 120 articles en 1915 sur
les terribles souffrances des Arméniens dans l’empire ottoman. Il
révèle aussi un accès clef et à grande échelle, sans précédent, à des
informations importantes et opportunes, souvent à partir de sources
gouvernementales américaines confidentielles et de comptes rendus de
missionnaires. L’ouvrage de Kloian a été plusieurs fois réédité et est
toujours disponible.

Quelques années après la parution du livre marquant de Kloian, le
Comité National Arménien en Australie et son homologue au Canada
souhaitèrent publier des ouvrages similaires dans leurs pays
respectifs. En 1983, le C.N.A. d’Australie fit paraître The Armenian
Genocide As Reported in the Australian Press. Il incluait des articles
de presse extraits de The Age, du Daily Telegraph, du Sydney Morning
Herald et de World’s News. Le texte était complété par un ensemble de
photographies très parlantes. Un édition revue est apparemment en
cours.

Durant cette même décennie, le C.N.A. du Canada édita un ouvrage
bilingue en deux volumes, Le Génocide arménien dans la presse
canadienne / The Armenian Genocide in the Canadian Press, livrant
quelque 280 pages de documents. Les articles étaient repris de divers
journaux, tels que Le Droit, La Presse, Le Devoir, L’Action
Catholique, Le Canada, pour les titres francophones, et le Vancouver
Daily Province, le Toronto Daily Star, le Montreal Daily Star, The
Gazette, le Toronto Globe, le Manitoba Free Press, l’Ottawa Evening
Journal, le London Free Press et le Halifax Herald, pour ceux
anglophones.

15 ans plus tard, en 2000, Katia Peltekian publie à Halifax
(Nouvelle-Ecosse) Heralding of the Armenian Genocide: Reports in the
Halifax Herald, 1894-1922. Avec une volonté à toute épreuve et son
savoir-faire, K. Peltekian a récemment donné une suite, avec un nouvel
ouvrage en deux volumes, de quelque 1 000 pages, The Times of the
Armenian Genocide: Reports in the British Press. Ce recueil couvre la
période allant de 1914 à 1923 et inclut des centaines d’entrées
provenant du Times et du Manchester Guardian.

Anne Elbrecht a publié Telling the Story: The Armenian Genocide in the
New York Times and Missionary Herald: 1914-1918. Son livre est paru en
2012 aux Presses de l’Institut Komitas [Gomidas Institute] et présente
un comparatif chronologique de la couverture presse dans le New York
Times et le Missionary Herald.

La thèse de mastère de Vahé Kateb, Australian Press Coverage of the
Armenian Genocide: 1915-1923 (Université de Wollongong,
Nouvelles-Galles du Sud, 2003) explore un certain nombre de thèmes
liés au génocide dans les périodiques The Age et The Argus (Etat de
Victoria), The Mercury (Etat du Queensland) et The Sydney Morning
Herald (Etat des Nouvelles-Galles du Sud).

Tandis que nous approchons de 1915, au moins un nouveau grand projet
est actuellement mené, en vue de collecter, de manière exhaustive, la
couverture du sujet par la presse internationale. Le Révérend Vahan
Ohanian, Vicaire général de l’Ordre mékhitariste à San Lazzaro, à
Venise, coordonne un projet en plusieurs tomes, qui couvrira les
massacres hamidiens et d’Adana, ainsi que le génocide de 1915.
Plusieurs éminents chercheurs sur le génocide signeront les préfaces
des différents volumes. Ce projet, ainsi que les ouvrages qui l’ont
précédé, nous rappelle que nous pouvons en apprendre davantage sur le
génocide arménien.

[Professeur émérite en sciences politiques au Royal Military College
du Canada, Alan Whitehornest l’auteur de plusieurs ouvrages sur le
génocide arménien, dont Just Poems: Reflections on the Armenian
Genocide (Hybrid, 2009).]

__________

Source :
Traduction : © Georges Festa – 12.2013

Retour à la rubrique

Source/Lien : Armenian Trends – Mes Arménies

http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=77681
http://www.mirrorspectator.com/pdf/122113.pdf
www.collectifvan.org-

You may also like