La Georgie Invitee A Reintegrer La CEI, Organisation Dominee Par Mos

LA GEORGIE INVITEE A REINTEGRER LA CEI, ORGANISATION DOMINEE PAR MOSCOU

MINSK

MINSK,(AFP) – Les presidents belarusse et ukrainien ont appele vendredi
la Georgie a reintegrer la Communaute des Etats Independants qu’elle
avait quittee a la suite de la guerre eclair russo-georgienne de 2008,
a deux jours de la presidentielle dans cette ex-republique sovietique.

“Je le dis franchement – et ce n’est pas seulement mon opinion – :
nous voudrions que la Georgie revienne” dans la CEI (ex-URSS, moins
les pays Baltes et la Georgie), a declare le president belarusse
Alexandre Loukachenko, lors d’une reunion d’une reunion du conseil
des chefs d’Etats de la CEI a Minsk.

Le president ukrainien Viktor Ianoukovitch, aussi present a cette
reunion, s’est egalement montre favorable a cette idee. “Les portes
de la CEI sont toujours ouvertes pour la Georgie”, a-t-il dit. La
Georgie a annonce en août 2008, en pleine guerre avec la Russie pour
le contrôle de la region separatiste d’Ossetie du Sud, territoire
georgien pro-russe, son intention de quitter la CEI.

Après une offensive georgienne, lancee dans la nuit du 7 au 8 août
2008, la Russie avait riposte en engageant une operation militaire
d’envergure et en envahissant une partie de la Georgie. A l’issue
de cette guerre de cinq jours, Moscou a reconnu l’independance de
l’Ossetie du Sud et de l’Abkhazie, un autre territoire separatiste
georgien.

Le retrait de Tbilissi de la CEI, une organisation dominee par Moscou
et fondee a la chute de l’URSS, est entree officiellement en vigueur
en août 2009. Les dirigeants belarusse et ukrainien s’exprimaient
alors que la Georgie elit dimanche un nouveau president pour succeder
au pro-occidental Mikheïl Saakachvili, arrive en 2003 au pouvoir.

Le favori de ce scrutin, Guiorgui Margvelachvili, un ex-professeur de
philosophie, est le candidat du camp adverse, celui du milliardaire
et Premier ministre Bidzina Ivanichvili, qui prône pour sa part
une normalisation des relations avec Moscou, interrompues depuis le
conflit de 2008.

En meme temps, M. Ivanichvili assure cependant reprendre a son
compte l’orientation pro-occidentale de la Georgie. Reagissant aux
declarations des presidents belarusse et ukrainien, le porte-parole
du ministère georgien des Affaires etrangères a d’ailleurs indique
que la politique etrangère du pays restait “inchangee”.

“L’integration europeenne et euro-atlantique est le choix du peuple
georgien et le gouvernement ne se detournera jamais de cette voie”,
a declare Irakli Vekoua. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov,
a de son côte indique a l’AFP qu'”en theorie, la Russie soutenait le
developpement de processus d’integration”.

samedi 26 octobre 2013, Ara ©armenews.com

You may also like