Turquie : La KCK Propose Une Alternative A L’Etat-Nation

TURQUIE : LA KCK PROPOSE UNE ALTERNATIVE A L’ETAT-NATION

Publie le : 26-07-2013

Info Collectif VAN – – Le Collectif VAN vous
propose cette information publiee sur le site des Amities kurdes de
Bretagne le 20 juillet 2013.

Amities kurdes de Bretagne

samedi 20 juillet 2013

Legende photo : photo Gaël Le Ny

KCK (Union des communautes du Kurdistan), une alternative a
l’Etat-nation

Le Congrès du Peuple du Kurdistan (Kongra Gele Kurdistan, KONGRA GEL),
dont le rôle politique est de definir des orientations, s’est reuni
en congrès durant 5 jours (30 juin/5juillet). Ses delegues venant des
4 parties du Kurdistan et de la diaspora ont reaffirme leur adhesion
au projet, elabore par A. Ocalan, d’une confederation democratique des
peuples du Moyen-Orient et renforcer l’organisation et les structures
de la KCK (Union des communautes du Kurdistan) dont on se souvient
qu’elle est l’element federateur de toutes les organisations kurdes,
qu’elles soient politiques, culturelles, religieuses, educatives,
economiques et militaires. Le fondateur du PKK, Abdullah Ocalan, reste
bien sûr president de la KCK. Il faut noter que le nouveau dispositif
conforte la place de la femme en instituant systematiquement des
co-responsabilites homme/femme. C’est une avancee qui merite d’etre
soulignee, unique au Moyen Orient et rare dans le monde ! Cemil
Bayik, l’un des membres fondateurs du PKK, et Bese Hozat ont ete
elus co-president[e]s du conseil executif de la KCK, Remzi Kartal
et Hacer Zagros co-president[e]s du Kongra Gel. Le nouveau conseil
presidentiel est compose de six vice presidents elus, trois femmes
et trois hommes : Cemil Bayik, Bese Hozat, Murat Karayilan, Mustafa
Karasu, Sozdar Avesta et Elif Pazarcik.

Quand les luttes turques et kurdes pour la democratie se rejoignent

La KCK ne propose rien moins qu’une alternative a l’Etat-nation,
” une organisation de la societe puisee aux sources d’une lutte
quotidienne pour la defense des libertes “. La Turquie, kemaliste
et islamiste, ne s’y est pas trompee : c’est la raison pour laquelle
elle a emprisonne des milliers de cadres politiques et associatifs,
d’elus et de militants, de journalistes et d’avocats, et declenche,
avec son appareil d’Etat politico judiciaire, une serie de procès
au motif que tous ces presumes coupables sont, ou pretendus etre,
membres de la KCK consideree comme la vitrine politique du PKK,
et qu’a ce titre ils sont militants ou sympathisants d’un mouvement
illegal et terroriste.

Les gaz lacrymogènes ont paradoxalement ouvert les yeux des
contestataires de la place Taksim. Laure Marchand, co-auteur avec
Guillaume Perrier du livre ” La Turquie et le fantôme armenien “,
temoigne dans Le Nouvel Observateur (N°2541) (” Les irreductibles
d’Istanbul “).

” En une semaine, la majorite turque et sunnite a compris le fascisme
que ne subissaient, jusque la, dans ce pays, que les Kurdes et les
Alevis. Nous assistons a un reveil de la societe civile […] contre
toute attente, les tirs tendus de grenades lacrymogènes contre les
manifestations [de la place Taksim] semblent egalement avoir fait
voler en eclats les prejuges a l’egard des Kurdes. En subissant la
violence des forces de l’ordre, en constatant qu’elle n’etait pas
relayee par les medias aux ordres d’Ankara, les manifestants ont
pris conscience du sort de leurs 15 millions de concitoyens kurdes,
parias de la Republique […] Le regard a change, les gens ont enfin
compris que les Kurdes n’etaient pas des terroristes […] Je pense
que c’est le gain le plus important de ce mouvement “.

Le PKK lance un ” dernier avertissement ”

Idris Baluken, depute de Bingol, avait interpelle durement le
Premier ministre turc au nom du parti kurde BDP, ne dissimulant
pas son impatience que l’attitude attentiste du gouvernement islamo
conservateur de Turquie alimente au fur et a mesure que les jours
passent : des mots ! Ca suffit ! Des actes maintenant.

C’est au tour du PKK de se faire menacant, pret a interrompre son
retrait du territoire turc et a reprendre la lutte armee : ” En tant
que mouvement, nous lancons un dernier avertissement au gouvernement
AKP [de Turquie]. S’il ne prend pas des mesures concrètes au plus vite
dans les domaines definis par notre peuple et l’opinion publique,
le processus ne progressera plus et (il) en sera responsable “,
” Il est clair que le gouvernement de l’AKP (le Parti de la justice
et du developpement, islamo-conservateur, au pouvoir, ndlr) mène des
actions pour saboter le processus “.

Dans le cadre de ce processus, les rebelles kurdes ont declare un
cessez-le-feu en mars et commence en mai a se retirer du territoire
turc. Ils reclament en contrepartie des gestes du gouvernement en
faveur de la minorite kurde de Turquie.

La Turquie met en garde les Kurdes de Syrie

Mercredi, les combattants kurdes syriens avaient inflige une cuisante
defaite a Al-Nosra et a l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL),
deux groupes affilies a Al-Qaïda, en les chassant de la localite de
Ras Al-Aïn.

Après de violents combats, les forces kurdes se sont egalement
emparees mercredi du village de Qasrouq, situe dans la meme region,
a indique L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). Le
chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoglu a reagi vivement en
denoncant a l’avance toute velleite autonomiste et les ” graves
risques ” qu’elle peut engendrer : ” toute volonte autonomiste des
combattant kurdes du Parti de l’union democratique (PYD), considere
comme la branche syrienne des rebelles kurdes de Turquie du Parti des
travailleurs du Kurdistan (PKK), qui contrôlent desormais Ras Al-Aïn,
juste en face de la Turquie, aura pour effet d’envenimer les combats,
et d’approfondir la situation intenable en Syrie “.

Cette mise en garde n’est pas pour surprendre les Kurdes ”
Le soutien de la Turquie aux groupes lies a Al-Qaida et a
l’armee syrienne libre (ASL) n’est plus un secret, au moins
pour les kurdes. L’annee dernière, un combattant turc avait ete
tue et deux ambulances, une turque et une francaise, avaient
ete saisies a Serekaniye par l’YPG (forces armees du PYD) ”

Andre Metayer

Retour a la rubrique

Source/Lien : Amities kurdes de Bretagne

http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=74619
http://www.institutkurde.org/info/depeches/le-pkk-lance-un-dernier-avertissement-a-ankara-4483.html.
http://www.institutkurde.org/info/depeches/la-turquie-met-en-garde-contre-tout-fait-accompli-a-sa-frontiere-avec-la-sy-4486.html.
http://blogs.mediapart.fr/blog/maxime-azadi/170713/les-kurdes-ont-pris-le-controle-total-d-une-ville-chassant-l-al-qaida.
www.collectifvan.org

You may also like