Le Premier Ministre Replique Au Rapport Sevère De La Cour Des Compte

LE PREMIER MINISTRE REPLIQUE AU RAPPORT SEVÈRE DE LA COUR DES COMPTES

Le Premier ministre Tigran Sarkissian a accuse jeudi un organe de
surveillance parlementaire armenien d’exagerer grossièrement et a des
fins politiques les eventuels detournements ou gaspillages de fonds
publics de son gouvernement .

Sarkissian visait le rapport que la Cour des comptes a presente a
son cabinet et a l’Assemblee nationale sur ses enquetes relatives a
divers organismes gouvernementaux.

Le president de la Cour des comptes, Ishkhan Zakarian, a denonce la
corruption generalisee dans l’administration des marches publics dans
un rapporte presentes precedemment au parlement. Ces accusation ont
ete reprises non seulement par les deputes de l’opposition, mais
aussi certains de leurs collègues pro-gouvernementaux, notamment
le president du Parlement, Hovik Abrahamian. Ce dernier est suppose
avoir une relation difficile avec Sarkissian.

” La Cour des comptes n’a pas le droit de faire des declarations
politiques”, a declare le premier ministre lors d’une session
hebdomadaire de son cabinet. ” La Cour des comptes est tenue de
ne presenter que des faits. Les evaluations politiques relèvent du
gouvernement et de l’Assemblee nationale “.

” Nous avons entendu les rapports des ministres sur les documents
soumis par la Cour des comptes et l’avons remercie pour notre
travail commun “, a-t-il dit. “Mais ce qui s’est passe a l’Assemblee
nationale n’avait rien a voir avec ce qui a ete soumis a l’attention du
gouvernement. Et la declaration [de Zakarian] selon laquelle 70 pour
cent du budget de l’Etat est touche par la corruption et est depense
n’importe comment s’applique a chacun d’entre vous dans cette salle. ”

” Je demande a ce qu’aucune des accusations portees contre vous ne
reste sans reponse”, a poursuivi M. Sarkissian. “Vous devez repondre a
ces accusations, soit en les refutant documents au bureau du procureur
a l’appui, soit en declarant publiquement que ces accusations sont
vraies.”

Zakarian a refute l’attaque publique du premier ministre dans
une declaration ecrite envoyee au service armenien de RFE / RL
(Azatutyun.am). ” Le rapport est sur votre table”, a-t-il dit. ” Merci
de me montrer où l’expression” pillage generalise ” a ete utilise et si
nous avons fait des evaluations politique. Il n’y a rien de tel, et je
pense que certains termes ont ete detournes d’une facon injustifiee. ”

Zakarian a declare aux parlementaires que les abus presumes ont cause
au budget de l’Etat des dommages d’une valeur de plusieurs millions
de dollars. Il a cependant dû lui meme faire face a une question
embarrassante d’un depute, sur l’origine des fonds qui lui ont permis
d’etre proprietaire d’un manoir de luxe a Erevan.

vendredi 21 juin 2013, Ara ©armenews.com

From: Baghdasarian

You may also like