Accord Economique Avec L’ue : L’armenie Souhaite Des Concessions

ACCORD ECONOMIQUE AVEC L’UE : L’ARMENIE SOUHAITE DES CONCESSIONS

L’Armenie a demande a l’Union europeenne de faire un certain nombre de
concessions concernant les negociations commerciales en cours, a revele
un haut fonctionnaire armenien mardi 16 avril 2013. Le vice-ministre
de l’Economie et negociateur en chef armenien, Garegin Melkonian, a
declare qu’Erevan souhaite que Bruxelles lui permette de continuer a
percevoir les droits d’importation de certaines marchandises pendant
plusieurs annees après la creation prevue d’une zone de libre-echange
complet et approfondi (DCFTA).

Le DCFTA fera partie d’un plus vaste accord entre l’Armenie et l’UE qui
devrait etre finalise d’ici la fin de cette annee. Il permettra non
seulement la levee reciproque de toutes les barrières commerciales,
mais aussi de mettre en commun les règlements economiques avec une
legislation commune applicable.

G. Melkonian a declare que le gouvernement armenien est maintenant
impatient de proceder aux echanges economiques. ” Nous pourrions
importer des produits agricoles et des denrees alimentaires. Il y a
aussi certains biens de consommation que nous fabriquons en ce moment
et qui ont un potentiel de developpement “, a-t-il dit.

Selon Melkonian, Erevan souhaite egalement que l’UE permette aux
fabricants armeniens de brandy de continuer a produire sous le label
” cognac “. Cependant, les règlements de l’UE stipulent que seule
l’eau-de-vie distillee dans la ville francaise de Cognac peut etre
appelee sous le terme de Cognac. Le brandy a ete pendant des decennies
connu sous le nom de ” cognac ” dans l’ancienne Union sovietique. ”
Ces specificites doivent etre prises en compte “, a declare Melkonian.

” Les discussions sur cette question [avec l’UE] ne sont pas encore
terminees “, a-t-il affirme. ” Nous avons egalement discute de
cette question avec soin avec notre secteur prive. J’espère que nous
allons trouver une solution qui sera conforme au droit commercial
international et qui, en meme temps, ne nuira pas a nos industriels
“, a ajoute le fonctionnaire armenien.

Luc Devigne, le negociateur en chef de l’UE, n’a fait aucun commentaire
sur les concessions commerciales demandees par la partie armenienne
lors d’une conference. Luc Devigne a souligne que les pourparlers du
DCFTA font partie d’un processus plus large qui necessitera de vastes
reformes en Armenie.

mercredi 17 avril 2013, Laetitia ©armenews.com

You may also like