Ararat Sarkissian imprime l’image dans l’argile

Ouest-France
lundi 18 mars 2013

Ararat Sarkissian imprime l’image dans l’argile

La bibliothèque municipale de Dinan et la galerie 48, de Garri
Karadjanian, située dans le Jerzual ont proposé à une cinquantaine de
personnes, vendredi après-midi, salle Mathurin-Monier, une performance
de l’artiste arménien Ararat Sarkissian, très attaché à l’histoire de
l’écriture mais aussi aux langues nationales et traditionnelles.

Lors de la performance d’artiste intitulée « Narration : le conte de
David et Khatoun », le public a assisté à la création de l’histoire.
Ararat Sarkissian a raconté en arménien l’aventure de David et
Khatoun, poème épique traditionnel.

Sur des rouleaux de cuivre, il a imprimé l’image dans l’argile tandis
que Garri Karadjanian assurait la traduction du conte en français.
L’objectif du projet artistique proposé par Ararat Sarkissian était
avant tout la recherche des processus liant la parole à l’image.

Cette performance sera reproduite à Venise, lors de la Biennale 2013
où Ararat Sarkissian sera l’artiste invité représentant l’Arménie.

You may also like