Un Membre Du Conseil Constitutionnel Preoccupe Par Les Fraudes Elect

UN MEMBRE DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL PREOCCUPE PAR LES FRAUDES ELECTORALES

Un membre de la Cour constitutionnelle de l’Armenie s’est dit
mercredi preoccupe par les irregularites signalees lors de l’election
presidentielle du mois dernier, en declarant qu’elles avaient alimente
la mefiance du public envers les resultats officiels.

Kim Balayan a parle de ” l’insatisfaction ” de nombreux Armeniens a
l’egard des resultats du vote officiels, au cours de l’interrogatoire
d’un representant de la police dans le cadre d’une audience en appel
de l’opposition pour l’annulation du vote du 18 fevrier. Il affirme
vouloir avoir ” bonne conscience ” lorsqu’il s’agira de statuer sur
les appels interjetes par Raffi Hovannisian, le principal candidat
d’opposition, et Andreas Ghukasian, un outsider.

Le tribunal compose de 9 membres doit rendre son verdict jeudi. Peu
s’attendent a voir invalidee la victoire contestee du president Serge
Sarkissian. Les autorites armeniennes affirment qu’il n’y a eu que
des infractions mineures qui ne sont pas susceptibles avoir affecte
le resultat des elections.

” Que ces violations aient ou non affecte le resultat de l’election
global est une question distincte “, a declare Balayan. ” Mais il est
evident qu’il y a eu des violations. ” Il se demande si les autorites
de police ne devraient pas disposer de ” leviers supplementaires ”
pour detecter les fraudes.

Des representants de la police et des procureurs ont temoigne
a l’audience sur leurs enquetes concernant 250 cas de fraudes,
mais dans la grande majorite des cas presumes les temoins oculaires
n’etaient pas disposes a se manifester lorsqu’ils ont ete contactes
par les autorites de police. Zaruhi Postanjian, une representante de
Hovannisian, a attribue ce phenomène a une ” atmosphère de peur. ”

jeudi 14 mars 2013, Ara ©armenews.com

You may also like