La Turquie, L’Allemagne Et Les " Massacres Armeniens "

LA TURQUIE, L’ALLEMAGNE ET LES ” MASSACRES ARMENIENS ”

Publie le : 05-10-2012

Info Collectif VAN – – Wolfgang Thierse,
Vice-President du Bundestag allemand, a donne une interview en Armenie
a Armenpress, traduite par Gilbert Beguian et diffusee par le site des
Nouvelles d’Armenie Magazine. Contrairement a ce qu’annonce le titre
optimiste, le representant allemand n’utilise jamais le terme de ”
genocide armenien ” mais au contraire celui de ” massacres “. Quant
a son souhait de voir la Turquie reconnaître son passe, il est plus
que timide ” Certainement, je pense que la Turquie devrait le faire,
mais nous ne pouvons le contr├┤ler ou l’imposer depuis l’exterieur. ”
Son paraphe dans le Livre d’Or du Memorial du genocide armenien a
Erevan est tout aussi sibyllin : “Nous condamnons le Genocide et
exigeons que soient etablies la paix et la protection des droits de
l’homme “. Rien dans cette phrase ne mentionne ni les victimes ni
les coupables…. Le journaliste qui a mene cette interview a rate
l’occasion de parler de la responsabilite allemande, les generaux
allemands etant a la tete de l’Etat-Major ottoman en 1915…

NAM

Le Vice-President du Bundestag : Il est necessaire que la Turquie
reconnaisse le Genocide armenien

3 octobre 2012

Erevan, 3 octobre, Armenpress : l’Allemagne developpe des relations
avec l’Armenie depuis environ 20 ans. Les relations, qui sont
normales et non problematiques, pourraient etre stimulees dans tous
les domaines. Une contribution plus soutenue des gouvernements dans les
domaines de l’economie et de la sociologie devraient etre envisagee.

C’est ce dont nous avons besoin pour atteindre les objectifs mentionnes
plus haut.

Voila ce qui a ete declare au cours de l’entrevue donnee a Armenpress
par Wolfgang Thierse, le Vice-President du Bundestag allemand.

Quelles sont vos impressions apr├Ęs votre visite en Armenie ?

C’est ma premi├Ęre visite en Armenie. C’est un pays tr├Ęs beau et tr├Ęs
interessant. Nous avons eu diverses reunions avec le President de la
Republique d’Armenie, les membres du Parlement et du Gouvernement,
ainsi que les chefs de divers partis politiques. C’est une visite
tr├Ęs instructive. Il est tout a fait important que les responsables
politiques de la partie armenienne viennent plus souvent en Allemagne.

Ainsi, les sujets essentiels et la situation du pays deviendront pour
nous plus comprehensibles.

Monsieur Thierse, l’Allemagne a-t-elle l’intention de penaliser la
negation du Genocide armenien comme la France essaie de le faire ?

La position de l’Allemagne est tout a fait claire. Nous condamnons tous
les crimes de ce genre. Dans le cas de l’Armenie, nous avons adopte
une resolution specifique qui doit etre presentee. La condamnation
de tels crimes par l’Allemagne tient un r├┤le important dans notre
pays. Nous mettons en ~uvre les mesures necessaires pour rappeler
tous les crimes du vingti├Ęme si├Ęcle. Et ces crimes ont commence avec
les massacres sur les Armeniens.

Pensez-vous que la Turquie devrait suivre l’Allemagne, qui a reconnu
l’Holocauste et reconnu sa propre responsabilite dans le Genocide ?

Certainement, je pense que la Turquie devrait le faire, mais nous ne
pouvons le contr├┤ler ou l’imposer depuis l’exterieur. Il s’agit d’un
processus qui demande de serieux efforts. La connaissance autocritique
[de son passe] devrait s’instaurer dans la societe turque.

L’Allemagne a deja reconnu l’independance du Sud-Soudan et du Kosovo.

Une telle intention existe-t-elle vis-a-vis de l’independance du
Haut-Karabagh ?

Non, il n’y a aucune intention dans ce sens, la solution du conflit
du Haut-Karabagh entre l’Armenie et l’Azerba├»djan ne peut etre donnee
depuis la lointaine Allemagne. Faire de tels actes ne serait pas
correct de notre part, ce serait surestimer notre pouvoir. L’Europe
s’efforce de resoudre ce conflit avec le soutien du Groupe de Minsk
de l’OSCE. L’Allemagne pourrait peut-etre prendre part a ces efforts
mais je ne pense pas que nous jouions un r├┤le considerable dans le
processus de cette affaire.

Le monde entier, dont diverses organisations europeennes, condamne
les actes de l’Azerba├»djan rel├óchant et traitant en heros national
l’assassin Ramil Safarov. Ne pensez-vous pas qu’il soit necessaire
de passer de la condamnation a des sanctions concr├Ętes comme par
exemple exclure l’Azerba├»djan des negociations d’Association avec
l’Union Europeenne ?

Je ne pense pas que l’Armenie soit interessee par la deterioration de
ses relations avec l’Azerba├»djan. Je pense au contraire que l’Armenie
a pour objectif d’etablir la paix. L’attitude envers Ramil Safarov
est scandaleuse. Le monde entier est unanime sur ce point. Il nous
faut realiser que c’est une manifestation de la faiblesse, et non de
la force, du regime azerba├»djanais. Et l’Armenie devrait elle aussi
comprendre cela.

Mais ne croyez-vous pas que si des sanctions etaient prises, ce
serait une facon d’eviter que tout acte similaire soit commis par
l’Azerba├»djan ?

Je ne pense pas qu’il soit possible, avec l’adoption de telle ou telle
resolution, d’empecher quiconque de commettre quoi que ce soit s’il
veut le faire.

Apr├Ęs les nombreuses visites en Armenie, avez-vous pu ebaucher des
nouveaux programmes de cooperation economique avec l’Armenie ?

En 2012, les discussions economiques entre l’Armenie et l’Allemagne
seront tenues a Francfort. La clarification des possibilites
d’investissement fait partie du programme de ces discussions ainsi
que les conditions qui devrait etre remplies par l’Armenie pour y
investir, afin de permettre un grand afflux des capitaux allemands.

Nous devrions discuter quels secteurs de l’economie armenienne sont
les plus attractifs pour plus d’investissements. Mais il y a un gros
probl├Ęme ici, c’est la faiblesse des volumes du marche armenien et
les fronti├Ęres fermees. La condition la plus grande est pour l’Armenie
un meilleur climat pour les investissements.

Le Vice-President du Bundestag allemand, qui se trouve pour la premi├Ęre
fois en Armenie, a visite le Musee-Institut du Genocide armenien,
a pris connaissance des documents et des documentaires prouvant le
Genocide armenien et a signe le livre des invites de marque, declarant
” Nous condamnons le Genocide et exigeons que soient etablies la paix
et la protection des droits de l’homme “.

jeudi 4 octobre 2012, Jean Eckian ┬ęarmenews.com
________________________________________ Traduction Gilbert Beguian
pour Armenews

Retour a la rubrique

Source/Lien : NAM

http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=67723
www.collectifvan.org

You may also like