Boris Cyrulnik : " Je Me Croyais Coupable De La Mort De Mes Parents

BORIS CYRULNIK : ” JE ME CROYAIS COUPABLE DE LA MORT DE MES PARENTS ”
Stephane

armenews.com
jeudi 4 octobre 2012

ELLE. Vous dites : ” J’ai dû me taire pour ne pas mourir, puis je me
suis tu pour etre tranquille. ”

Boris Cyrulnik. Pendant la guerre, si j’avais parle, si j’avais dit mon
nom, je serais mort. Je ne savais pas pourquoi j’etais condamne a mort,
mais je savais que je l’etais. J’ignorais ce que c’etait qu’etre juif,
il n’y en avait pas autour de moi. Ils etaient morts ou engages.

Contrairement aux stereotypes, les Juifs ont combattu dans toutes les
armees du monde, y compris en France, où, avec les Armeniens et les
republicains espagnols, ils ont forme 90 % de la Resistance. On me
disait : ” Si tu dis ton nom, tu mourras et ceux qui t’aiment mourront
a cause de toi. ” Tous les enfants caches ont entendu cette terrible
phrase qu’ils ont crue a un moment de leur vie.

ELLE. Vous ecrivez que, parfois, vous avez meme pense etre un monstre.

Boris Cyrulnik. Longtemps, j’ai imagine que j’etais peut-etre coupable
de la mort de mes parents, que j’avais dû, sans le faire exprès,
les trahir. C’est sans doute pour cette raison que j’ai tenu, après
la guerre, a reprendre mon nom : pour ne pas les trahir et pouvoir
revenir dans leur filiation. A 14 ans, j’ai ete pour la première
fois dans un milieu juif, une colonie de vacances où la plupart des
gosses etaient orphelins, gais, sympas et gentils. Je me suis dit :
ce ne sont pas des monstres et, comme je suis dans la meme situation,
je n’en suis pas un non plus.

http://www.elle.fr/Societe/Les-enquetes/Boris-Cyrulnik-Je-me-croyais-coupable-de-la-mort-de-mes-parents-2204764/J-ignorais-ce-que-c-etait-qu-etre-juif-il-n-y-en-avait-pas-autour-de-moi-2204886

You may also like