Après un puissant séisme, les habitants du sud du pays ne peuvent pl

ARMENIE
Après un puissant séisme, les habitants du sud du pays ne peuvent plus
dormir chez eux

Après un puissant séisme dans le nord-ouest de l’Iran, qui a tué au
moins 250 personnes, les habitants d’un village arménien proche de la
frontière iranienne n’ont pas dormi chez eux pendant quatre jours. La
plupart des habitants ont dormi dans leurs lits hors de la maison,
dans la cour. Certains ont dormi dans les voitures ces quatre
dernières nuits. Ils se sont plaints mercredi qu’aucun fonctionnaire
de l’administration provinciale de Syunik n’ait visité la communauté
pour le moment.

L’épicentre du tremblement de terre était situé à moins de 70
kilomètres de la frontière arméno-iranienne. Les secousses ont été
ressenties dans une grande partie de l’Arménie et surtout dans la
province du Syunik. Des maisons ont été endommagées dans plusieurs
villes de province et dans les villages proche de l’Araxe. Les dégts
étaient visibles dans le village de Varhavar. La maison appartenant à
un homme gé, Sokrat Arakelian, a apparemment été le plus durement
touchée. Arakelian a dit qu’il était allongé sur un canapé quand son
mur frontal s’est émietté après la première secousse. Il s’est
précipité hors de la maison et n’y est pas retourné depuis.

« Que dois-je faire de ma maison endommagée ? », a-t-il déclaré à RFE
/ RL service (Azatutyun.am).« J’ai 73 ans. Comment puis-je vivre dans
cette maison ? »

S. Arakelian et la plupart des autres villageois ont encore trop peur
de rester dans leurs maisons, craignant qu’un autre séisme ne
démolissent leurs maisons. « Nous craignons le pire à chaque instant,
dit une femme. Notre maison tremblait [pendant le séisme.] »

« Seul notre maire du village tente de prendre soin de nous », a
déclaré une dame. Le gouvernement arménien n’a pas encore fourni
d’assistance à ces habitants.

jeudi 16 août 2012,
Laetitia ©armenews.com

You may also like