Noyan Tapan : Quand Y En A Plus, Y En A Encore !

NOYAN TAPAN : QUAND Y EN A PLUS, Y EN A ENCORE !
Ara

armenews.com
samedi 28 juillet 2012

L’avantage avec la version francaise de Noyan Tapan sponsorisee par
l’homme d’affaires francais Raymond Yezeguelian et editee par Tigran
Haroutiunian ( ” journaliste ” et ex-haut responsable du ministère
armenien de la diaspora) c’est qu’a chaque fois qu’on croit avoir
atteint le summum de la malveillance et de la betise, il se trouve
toujours un nouveau numero pour en repousser encore un peu plus loin
les limites. Nous avons pris le parti de repondre systematiquement et
point par point a chacune de ces turpitudes, non seulement pour nous
defendre (puisque nous sommes vises), mais egalement pour denoncer
cette veritable entreprise de pollution menee depuis Erevan. Une
entreprise qui vise a destabiliser la communaute armenienne de France
et qui souille en passant l’honneur de la presse.

Car cette feuille-corbeau diffusee gratuitement sur le Net, mais
dont le siège est en Armenie, echappe de ce fait aux lois francaises
relatives aux publications. Elle jouit de la possibilite de dire
n’importe quoi, entre autres de semer la zizanie, sans avoir a
repondre legalement de ses ecrits. Elle peut ainsi en toute quietude
truquer l’info ( on ne compte plus les mensonges vehicules par
ce titre), s’approprier les articles des autres medias en depit
l’interdiction formelle qui leur a ete signifiee de les diffuser
(plusieurs avertissements en ce sens de NAM), faire paraître des
publicites de sa propre initiative et souvent contre l’avis des
annonceurs, cherchant ainsi a beneficier de leur caution plutôt qu’a
servir leurs interets, etc. Le tout en faisant la promo systematique
de son sponsor- Raymond Yezeguelian – qui se livre dans ces pages
a un veritable culte de la personnalite en affichant sa photo dans
chaque edition de cet hebdomadaire qui existe desormais en version
papier et est distribue gratuitement a l’aeroport d’Erevan.

Ces procedes aussi deloyaux qu’illegaux, aux antipodes en tout cas
de la deontologie du journalisme, sont ici utilises pour affaiblir,
salir et diviser la communaute armenienne et le CCAF, expression
organisationnelle de son unite. La dernière en date de ces agressions
concerne la polemique engagee par Nerces Durman contre votre serviteur
et d’une manière plus generale les dirigeants du CCAF. Un ” papier ”
mis en ” une ” de NT (ce qui evoque la possibilite d’une ” alliance
objective ” entre le sympathisant communiste et l’homme d’affaires),
et auquel il a ete dûment retorque sur armenews.

N’en finissant jamais et inversant comme a son habitude les faits, la
dernière mouture de Noyan Tapan titre ” Ara Toranian attaque Nerces
Durman “… Plus comique : pretendant que j'” esquive la critique
fondee de N.Durman “, et qu'” au lieu de lui repondre ” je m’en prends
personnellement a lui, il publie un article qui est presente comme
mon ” texte “. Sans signaler qu’il ne s’agit en l’occurrence que
d’un extrait, la partie où je reponds justement sur le fond a Durman
etant occulte, sans que le lecteur en soit prevenu. Ce qui permet de
pretendre que je ne reponds pas… Bref, l’affaire pourrait paraître
anecdotique si elle n’illustrait la grossièrete d’un procede permanent
qui vise par petites touches regulières a empoisonner l’atmosphère
de la communaute et a tenter de discrediter ses representants (Noyan
Tapan parle d’un ” triumvirat “, terme connote s’il en est pour les
Armeniens, a la tete du CCAF).

Par une ironie probablement involontaire, la page 4 de ce Noyan Tapan
est dediee a la ” ceremonie de prestation de serment de 205 avocats
au Barreau d’Armenie “, le tout devant Raymond Yezeguelian, ” invite
d’honneur ” du dit barreau et photographie en brandissant une coupe.

Voila qui place les professions juridiques du pays dans une posture
pour le moins cocasse, compte tenu des demeles judiciaires de
cet individu en France. Une situation qui l’incline sans doute
naturellement a courtiser cette corporation dont il est un bon client.

Autre bizarrerie de ce ” journal ” : le suivi regulier de l’affaire
Strauss Kakhn au cas duquel il consacre a nouveau un article dans sa
page 7. Il est le seul ” media armenien ” a donner autant d’espace
a ce personnage. Faut-il voir dans cette attention insolite la
manifestation de l’interet que se portent entre eux les ” mis en examen
pour proxenetisme “, une confrerie a laquelle le ” sponsor ” Yezegelian
comme l’ancien leader socialiste ont le privilège d’appartenir ?

Une unique certitude a la lumière de ces evenements : Noyan Tapan
pourrait faire sienne la devise de Talleyrand ” les lois, elles,
on peut les violer sans qu’elles crient “.

From: Baghdasarian

You may also like