Accord De Principe Entre Les Deux Vainqueurs Des Legislatives Pour F

ACCORD DE PRINCIPE ENTRE LES DEUX VAINQUEURS DES LEGISLATIVES POUR FORMER UNE NOUVELLE COALITION
Gari

armenews.com
mardi 22 mai 2012

Les deux principaux partis de la coalition sortante, le Parti
Republicain (HHK) du president Serge Sarkissian et Armenie
prospère (BHK) del’homme d’affaires Gaguik Tsaroukian, qui avaient
obtenu respectivement 46% et 32 % des suffrages lors des elections
legislatives du 6 mai, seraient sur le point de reformer une coalition
de gouvernement, faisant ainsi taire les rumeurs persistantes sur
une rupture entre les deux formations, qui avaient il est vrai
affiche leurs divergences au cours des derniers mois. Après de
longues tractationn, les deux partis seraient ainsi tombes d’accord
sur le principe d’une nouvelle coalition gouvernementale, selon des
declarations effectuees par leurs representants lundi 21 mai. Hmayak
Hovannisian, un responsable politique lie au BHK, a ainsi affirme
que son parti et celui du president Sarkissian devaient desormais
plahcher sur les modalites d’un nouveau partage du pouvoir, dont
” les termes restent encore a clarifier “, a-t-il preciser dans un
entretien accorde a la radio RFE/RL.

“Armenie prospère souhaite certainement obtenir le poste de premier
ministre et le Parti Republicain reconnaitra ainsi indirectement que
les resultats officials des elections ne refletaient pas la realite
du soutien populaire aux differentes forces politiques”, a declare M.

Hovannisian. Si le HHK devait finalement rejeter cette demande, le
parti dirige par Gagik Tsarukian pourrait se voir offrir davantage de
postes dans le gouvernement Sarkissian “, a-t-il ajoute. Le BHK etait
represente par 4 ministres dans le gouvernrment sortant ainsi quer par
une dizainde de ministres delegues et de gouverneurs regionaux. Il
n’a pas cache ses objectifs d’accroître sa presence dans le pouvoir
executif a la faveur des dernières legislatives. Le parti de Tsarukian
s’etait pourtant pose en laternative du Parti republicain tout au
long de la campagne electorale, alimentant les speculations sur un
divorce avec le parti de Sarkissian, dont il souitient en theorie
la candidature a sa reelection pour les presidentielles de 2013,
au profit de l’ancien president Robert Kotcharian, qui s’appuierait
sur cette formamtion pour operer son grand retour politique.

MM. Sarkissian et Tsarukian s’etaient rencontres le jeudi 17 mai
pour discuter des perspectives d’une future cooperation politique. Le
president armenien avait indique le lendemain que la rencontre n’avait
donne lieu a aucun accord concret, sans donner plus de details. Le BHK
avait ouvertelent mis en doute la legitimite des resultats officiels du
scrutin qui accordaient une large victoire au HHK, assure au nouveau
Parlement d’une confortable majorite qui pourrait lui faire faire
l’economie d’une nouvelle coalition. Dans une declaration en date du
11 mai, une instance d’observation du scrutin mise en place avec deux
composantes de l’opposition, faisait savoir que la nouvelle Assemblee
nationale “ne reflete pas la realite du soutien exprime par le peuple
aux forces politiques”. Certains au sein du BHK conditionnaient la
participation de leur parti a une nouvelle coalition avec le HHK a
l’acceptation par celui-ci de cette conclusion, ce qui reveindrait a
un aveu de culpabilite pour le parti au pouvoir, qui se faisait fort
d’organiser un scrutin exemplaire.

A en croire M.Hovannisian, le BHK chercherait desormais a se
dissocier” de cette declaration signee par le Centre Inter-Parti
pour la surveillance des elections. IL admett que dans cet objectif,
il faudrait mettre a l’ecarte les responsables du parti engages dans
cette procedure, dont lui-meme et l’ancien ministre des affaires
etrangères Vartan Oskanian, qui figurait en 2e position sur la liste
des candidats du BHK dont il avait rallie les rangs il y a quelques
mois. M.Oskanian a deja exprime son opposition a un renouvellement de
la participation du BHK au gouvernement. De meme, M.Hovannisian s’est
lui aussi montre oppose a l’idee de partager a nouveau le pouvoir avec
le president Sarkissian. Il n’a d’ailleurs pas exclu la possibilite
de renoncer a son siège de depute si un accord en ce sens etait signe
par la direction du BHK et du HHK.

Les Republicains devaient contrôler au moins 69 des 131 sièges que
compte le Parlement, assez pour faire barrage a toute initiative
parlementaire de l’opposition contre le gouvernement. Le BHK quant
a lui devrait remporter 37 sièges. M. Hovannisian a suggere que M.

Sarkissian avait besoin de M. Tsarukian a ses côtes pour renforcer ses
chances d’etre reelu a la presidence lors du scrutin de fevrier 2013.

En cas de collaboration avec le parti de M. Sarkissian, M. Tsaroukian
sera en tout cas contraint de clarifier très vite sa position pour
le prochain scrutin et d’apporter son soutien a l’actuel president.

You may also like