Azerbaidjan. De Jeunes Militants Ont Ete Roues De Coups Et Arretes L

Azerbaidjan. De Jeunes Militants Ont Ete Roues De Coups Et Arretes Lors D’Une Manifestation Pacifique
Stephane

armenews.com
jeudi 10 mai 2012

Les autorites azerbaïdjanaises doivent ouvrir immediatement une enquete
sur le passage a tabac de jeunes militants par les forces de police
pendant et après une manifestation pacifique qui s’est deroulee dans
la capitale Bakou mardi 6 mars, a declare Amnesty International.

La police a en effet disperse avec violence cette manifestation
organisee dans le centre de Bakou ; Jabbar Savalan et Dayanat Babayev
ont ete roues de coups lorsqu’ils ont ete arretes avec 14 autres
manifestants et un journaliste. Selon des temoins oculaires, Majid
Marjanli et Abulfaz Gurbanly ont ete frappes plus tard, pendant leur
garde a vue au poste de police du district de Yasamal.

Le rassemblement avait ete organise en reaction aux informations
selon lesquelles deux detenus reconnus comme prisonniers d’opinion
par Amnesty International avaient ete passes tabac par des gardiens
de leur prison.

L’Azerbaïdjan doit accueillir au mois de mai le concours Eurovision
de la chanson 2012, evenement qui reunit quelque 125 millions de
spectateurs. Par ailleurs, en octobre 2011, l’ancien Etat de l’Union
sovietique a ete elu au Conseil de securite des Nations unies.

” L’Azerbaïdjan ne peut decemment pas se presenter comme une democratie
respectueuse des droits humains tant qu’il matraque et jette en prison
des manifestants pacifiques, a indique John Dalhuisen, directeur
adjoint du programme Europe et Asie centrale d’Amnesty International.

” Le regime doit comprendre que le fait d’accueillir des evenements
fastueux tels que l’Eurovision ne masquera pas l’ampleur des atteintes
aux droits humains commises dans le pays. Il doit radicalement changer
d’attitude vis-a-vis de la contestation pacifique. ”

D’après le journal de l’opposition Azadliq, certaines personnes
placees en detention dans le sillage de la manifestation du mardi 6
mars – dont Jabbar Savalan, ancien prisonnier d’opinion adopte par
Amnesty International – ont deja comparu devant les tribunaux pour
” vandalisme “.

” L’Azerbaïdjan doit immediatement liberer toutes les personnes
detenues et ouvrir une enquete sur les agressions dont les jeunes
militants ont ete la cible, a indique John Dalhuisen.

” En outre, il convient de mener des investigations sur les coups
qu’auraient recus Babek Hasanov et Mahammad Majidli, consideres comme
des prisonniers d’opinion par Amnesty International. ”

Le 5 mars, Azadliq a relate que Babek Hasanov et Mahammad Majidli
avaient ete frappes par des gardiens la veille, alors qu’ils etaient
transferes vers une nouvelle prison.

Les deux hommes avaient ete arretes pour avoir pris part a des
manifestations pacifiques contre le gouvernement au printemps 2011 ;
ces rassemblements etaient inspires par les evènements en Afrique du
Nord et au Moyen-Orient.

Amnesty International les avait declares prisonniers d’opinion dans
son rapport publie en novembre 2011 sous le titre The spring that
never blossomed : Freedoms suppressed in Azerbaijan.

Jabbar Savalan, 20 ans, a ete arrete sur la base d’accusations,
forgees de toutes pièces, de detention de stupefiants le 5 fevrier
2011, alors qu’il avait utilise Facebook la veille pour appeler a
manifester contre le gouvernement azerbaïdjanais. Il a ete libere a
la faveur d’une grâce presidentielle le 26 decembre, après qu’Amnesty
International a fait campagne pendant 11 mois pour sa liberation.

From: Baghdasarian

You may also like