Bakou Remet En Cause Le Role De La France Dans Le Groupe De Minsk

BAKOU REMET EN CAUSE LE ROLE DE LA FRANCE DANS LE GROUPE DE MINSK
Gari

armenews
mardi 14 fevrier 2012

Pour Bakou, la France n’est plus en mesure d’assumer le rôle de
mediateur par essence neutre dans le processus de règlement du
conflit du Haut Karabagh, du fait de son soutien juge inconditionnel
a l’Armenie. Avec le recent vote du Senat francais sanctionnant le
negationnisme des genocides, dont le genocide armenien, percu comme
une insulte a son allie turc, la France a confirme ce soutien aux yeux
des responsables azeris, qui mettent desormais ouvertement en cause
sa competence a assumer la copresidence du Groupe de Minsk de l’OSCE
en charge du règlement conflit du Karabagh, aux côtes des Etats-Unis
et de la Russie, cette dernière etant, faut-il le rappeler, le ”
partenaire strategique ” de l’Armenie plus encore que de l’Azerbaïdjan,
puisqu’elle y entretient une importante base militaire.

C’est en substance ce qu’a declare le ministre des affaires etrangères
de l’Azerbaïdjan Elmar Mammadyarov, qui a fait savoir le vendredi 10
fevrier que si la France continuait a apporter son soutien a l’Armenie,
son appartenance meme au Groupe de Minsk de l’OSCE “perdrait tout
son sens”.

Dans un entretien accorde au journal turc ABHaber, M. Mammadyarov a
indique que ” la France peut soutenir l’Armenie, mais elle ne peut
dans le meme temps pretendre a vouloir jouer un rôle dans le cadre
de l’OSCE “. Le ministre a reitere les diatribes de Bakou contre
l’Armenie accusee d’occuper 20 % du territoire de l’Azerbaïdjan, en
soulignant que si la France adoptait definitivement la loi penalisant
les negationnistes du ” pretendu genocide armenien “, alors il faudra
bien aussi qu’elle prenne franchement position sur la question de ces
” teritoires occupes “.

“Les Armeniens ont perpetre un genocide a Khojalou et dans les
territoires azeris occupes … La France doit aussi prendre en compte
les crimes de l’Armenie”, a martele M.Mammadyarov, dans une allusion
a l’une des pages sombres de la guerre qui a oppose les Armeniens
aux Azeris de 1991 a 1994.

En 1992, lors de la liberation de Chouchi d’où les forces azeries
pilonnaient Stepanakert et les autres localites armeniennes, les
combattants armeniens avaient aussi pu s’emparer de la localite
strategique de Khodjalou, abritant le seul aerodrome du Karabagh,
aux abords de Stepanakert.

Plus de 200 Azeris, dont nombre de civils, auraient ete tues a
Khodjalou, un massacre voire un genocide selon le discours officiel
de Bakou, qui prend bien garde de ne pas evoquer la serie de pogromes
et de massacres, qui de fevrier 1988 a Soumgaït jusqu’en 1990 a Bakou,
ont vide l’Azerbaïdjan du demi million d’Armeniens qui y habitaient.

Les Armeniens ont toujours nie une telle lecture des evenements,
rejetant sur les Azeris la responsabilite des morts de Khodjalou, qui
auraient ete pris entre les feux armeniens et azeris alors que l’armee
armenienne avait degage un corridor pour permettre aux habitants azeris
de quitter la localite et de se refugier derrière les lignes azeries.

From: Baghdasarian

You may also like