Un Arménien tué par une bande de jeunes d’un quartier à Limoges

FAITS DIVERS
Un Arménien tué par une bande de jeunes d’un quartier à Limoges
lors d’une rixe autour d’un vol de voiture

Un Arménien, Mardounig Alexanian né au village de Sassounig (Arménie)
et arrivé en France il y a 5 ans, gé de 61 ans est mort dans la nuit
de jeudi après avoir été grièvement blessé par balle lors d’une rixe à
Limoges alors qu’il tentait, avec deux autres membres de sa famille,
de récupérer un véhicule volé à l’un d’entre eux dix jours auparavant.
Selon les premiers éléments de l’enquête, un membre de la famille de
la victime, garagiste dans le quartier de la cité du Val de l’Aurence
à Limoges, avait été accosté mercredi après-midi par deux jeunes gens
proposant deux voitures à la vente. Reconnaissant parmi les deux
voitures une Citroën C3 qui lui avait été dérobée le 16 janvier, le
garagiste leur avait proposé un marché, assurant qu’il n’irait pas
voir la police si les deux hommes lui remettaient son véhicule. A
l’heure convenue jeudi en début de soirée pour la remise de la
voiture, le garagiste, accompagné du sexagénaire et du fils de ce
dernier, Gor, gé de 26 ans, étaient descendus au pied de leur
immeuble du Val de l’Aurence. Constatant que le véhicule volé n’avait
pas été rapporté comme convenu, mais au contraire que les deux voleurs
présumés s’étaient présentés au rendez-vous en compagnie d’une bande
de jeunes, pour certains cagoulés, les trois hommes avaient menacé
d’appeler la police. Un des jeunes du groupe s’est alors saisi d’un
fusil à pompe et, alors que la tension montait, a blessé légèrement le
fils au bras. Tentant de s’interposer, le sexagénaire a alors été
grièvement blessé d’une balle dans le dos. Il a été transporté au CHU
de Limoges où il est décédé. `A cette heure, aucune identification des
auteurs des violences n’a eu lieu, aucune interpellation n’est
intervenue`, a indiqué cet après-midi le procureur de Limoges, Michel
Garrandeaux, lors d’une conférence de presse, précisant qu’une
autopsie de la victime devait être pratiquée. Selon le procureur, les
deux victimes et le garagiste, issus de la communauté arménienne,
étaient inconnus des services de police et le garagiste n’avait jamais
été impliqué dans des affaires de trafic de véhicules. La Sûreté
départementale et la police judiciaire de Limoges ont été chargées de
l’enquête.

Infos : la Charente Libre

Krikor Amirzayan

dimanche 29 janvier 2012,
Krikor Amirzayan ©armenews.com

From: Emil Lazarian | Ararat NewsPress

You may also like

Emil Lazarian

“I should like to see any power of the world destroy this race, this small tribe of unimportant people, whose wars have all been fought and lost, whose structures have crumbled, literature is unread, music is unheard, and prayers are no more answered. Go ahead, destroy Armenia . See if you can do it. Send them into the desert without bread or water. Burn their homes and churches. Then see if they will not laugh, sing and pray again. For when two of them meet anywhere in the world, see if they will not create a New Armenia.” - WS