Presse Armenienne : Revue Du 13 Decembre 2011

PRESSE ARMéNIENNE : REVUE DU 13 DéCEMBRE 2011

Source/Lien : Ambassade de France en Arménie
Publié le : 14-12-2011

Revue de la presse arménienne du 13 décembre 2011

I. Relations extérieures

1. Le Président Sarkissian a rencontré le Pape Benoit XVI/
Effectuant une visite au Vatican, le chef de l’Etat arménien a
été recu par le Pape Benoît XVI qui a souligné ” l’importance
du patrimoine chrétien en Arménie ”. D’après le communiqué de la
présidence arménienne, ” au cours des entretiens, les parties ont
eu un échange de vues sur la coopération entre l’Eglise apostolique
arménienne et l’Eglise catholique et leur contribution pour le bien
commun ”. A l’issue d’un entretien d’un quart d’heure, le président
a offert au Pape une statuette représentant deux femmes cherchant a
cacher un manuscrit, en mémoire du génocide arménien. Le chef de
l’Etat a ensuite rencontré le cardinal Secrétaire d’Etat Tarcisio
Bertone. Le thème de l’échange d’Ambassadeurs entre l’Arménie et
le Vatican a constitué l’un des principaux thèmes de l’entretien.

II. Politique intérieure

1. Un nouveau rapport sur les événements de mars 2008 sera publié
d’ici la fin de la semaine/ C’est ce qu’a annoncé le nouveau chef
du groupe d’enquête chargé du dossier des événements du 1er mars
2008, Vaghinak Zanazian.

Dans le cadre de l’élucidation desdits événements, 500 personnes ont
été interrogées, 150, dont des représentants de la police, devant
encore subir un interrogatoire. Concernant l’élucidation des dix morts
violentes, le chef du groupe d’enquête relève que quatre soldats des
troupes intérieures sont accusés, qui toutefois ne reconnaissent pas
les faits. Lors des émeutes, ceux-ci auraient utilisé des fusils KS
23, considérés comme une arme spéciale particulièrement dangereuse.
L’utilisation de cette arme aurait fait trois morts.

Toutefois, selon l’enquêteur, même les experts étrangers et les
producteurs de cette arme russe ont été incapables de confirmer si
son utilisation est bien a l’origine des trois morts. M. Zanazian a
appelé la société arménienne, jusqu’ici très passive, a coopérer
activement avec le groupe d’enquête et a mettre a sa disposition
toute information et détails s’agissant des événements tragiques
de mars 2008. Il a aussi dénoncé la malveillance de certaines
personnalités, sans indiquer de noms, qui n’auraient pas intérêt a
ce que la lumière soit faite sur lesdits événements. Il a assuré
que le groupe d’enquête qu’il dirige parviendra a son objectif,
a savoir a l’élucidation complète des événements. / Rapporté
par l’ensemble de la presse

2. Le Congrès national arménien a organisé une marche le 10
décembre, journée internationale des droits de l’Homme/ Environ
150 activistes du Congrès dirigés par Levon Ter-Petrossian, ont
défilé au centre ville, brandissant des pancartes. Hayots Achkhar
remarque l’absence, aux côtés, de LTP, des leaders des principales
forces du CNA, notamment d’Aram Sarkissian (parti République) et de
Stépan Démirtchian (parti Populaire).

3. Un sponsor de nationalité américaine est arrêté pour évasion
fiscale/ Il s’agit du fondateur et propriétaire du centre d’art ”
Narekatsi ”, Narek Hartounian, qui a été arrêté pour évasion
fiscale (200 000 euros). Ses avocats dénoncent toutefois des mobiles
différents, se disant convaincus que leur client aurait été arrêté
pour avoir refusé de vendre 34% des actions de l’usine de montres
d’Erevan que la société ” Franck Muller ” souhaite acquérir. Un
groupe de soutien a ce sponsor a été créé sur Facebook comportant
déja 1500 membres. [Rappelons que le propriétaire de ” Franck
Muller ” vient d’être nommé par le Président arménien Consul
général d’Arménie a Marseille]. / Azg, Hayots Achkhar, 168 Jam

III. Questions régionales

1. La Turquie et l’Arménie se renvoient la balle des accusations/
L’ensemble de la presse rend compte de la réaction jugée ”
non conformes aux usages diplomatiques ” du Ministre turc chargé
des relations avec l’UE, Egemen Bagıs, aux propos du chef de l’Etat
arménien tenus a Marseille espérant qu’un jour les autorités turques
se recueilliront devant le mémorial du génocide arménien. Le
Ministre turc a déclaré que ” nul n’a le courage de mettre la
Turquie a genoux ” et que celle-ci saurait anéantir toute entreprise
négative contre le peuple turc. Il a de surcroît conseillé au
Président arménien de se préoccuper des problèmes internes du
pays tels que la pauvreté et l’émigration.

Les propos du Ministre turc ont été commentés par le vice-Président
de l’AN, Edouard Charmazanov, porteparole du Parti Républicain,
d’après lequel ” une nouvelle fois la Turquie a montré, via son
Ministre, son vrai visage ”. ” Si les officiels turcs ont des
conseils a donner, qu’ils les donnent a leur Président et a leur
PM. Au lieu d’exprimer des idées incompréhensibles, les Ministres
turcs auraient raison de se préoccuper de la pauvreté et de la
marginalisation de la population de l’est de la Turquie”. Et d’ajouter
que ” la Turquie contemporaine ne diffère aucunement de ses ancêtres
ottomans, puisque la non-reconnaissance et la non-condamnation du
génocide sont tout autant un crime que le génocide ”.

L’éditorial d’Aravot estime que les propos du Ministre turc montrent
une fois de plus que la Turquie est encore trop loin de l’Europe et
de l’UE.

2. Le nouveau Président de l’AN au HK/ Azg, Hayastani Hanrapetoutioun
et Haykakan Jamanak rendent compte du premier déplacement de Samvel
Nikoyan en tant que Président de l’AN. A Stépanakert, des entretiens
sont prévus avec le ” Président ” Sahakian, le ” Président ”
de l’AN et des groupes parlementaires.

3. Le HK vit dans une situation de ” ni guerre, ni paix ”/ Dans
un entretien a Azg, le ” Ministre de la défense ” du HK, Movsès
Hakobian, estime que tant qu’il n’y a pas un accord final de paix, il
est déplacé de parler de ” conditions pacifiques ”. Les échanges
de tirs le long de la ligne de contact revêtent un caractère
permanent. Au cours de l’année, l’Azerbaïdjan aurait violé le
régime de cessez-le-feu environ 11 000 fois. Environ 57 000 tirs dont
6000 de snipers auraient été dirigés vers la direction des positions
arméniennes. Tout cela est révélateur du fait, selon lui, que la
guerre se poursuit sous une autre forme. Il s’agit d’une guerre non
déclarée dont les deux parties déplorent des pertes. Le général
fait par ailleurs état d’une diminution du nombre de décès hors
combat par rapport aux années précédentes. Le général Movsissian
affirme qu’en tant que ” Ministre ” de la défense il ne sous-estime
pas les possibilités de l’adversaire mais qu’il est convaincu que
les forces armées du HK sont prêtes a n’importe quelle surprise.

Haykakan Jamanak relève, citant le porte-parole du ” Président ” du
HK, David Babayan, que suite aux récentes mesures de représailles des
forces armées du HK, les tirs du côté azerbaïdjanais ont diminué.

4. La Russie vend des armements a l’Azerbaïdjan/ Selon Haykakan
Jamanak et Jamanak, dans les jours a venir la Russie devrait remettre
a l’Azerbaïdjan 24 hélicoptères militaires ” MI-35M ”. L’accord
de transaction aurait été signé en septembre 2010. Dans un
entretien a Jamanak, le porte-parole du Ministère de la défense,
David Karapetian, relève que la coopération militaire entre la
Russie et l’Azerbaïdjan n’est pas une nouvelle pour l’Arménie et
ne pose pas d’obstacle a celle entre la Russie et l’Arménie qui se
situe a un niveau plus élevé.

5. L’Azerbaïdjan critique a nouveau le Groupe de Minsk/ Cette
fois-ci, c’est l’un des principaux conseillers du Président Aliev,
Novruz Mammédov, qui s’en est pris aux médiateurs, désignant
comme ” ridicule ” leur insistance a vouloir amener les parties a un
accord. Les critiques interviennent quelques jours après la diffusion,
par les ministres des affaires étrangères arménien et azéri,
d’un communiqué commun a Vilnius. La communauté internationale
devrait, selon le conseiller, avoir une position plus claire,
et exiger le retrait des forces arméniennes des territoires ”
occupés ” conformément aux résolutions [ad hoc] du Conseil de
sécurité de l’ONU. ” Ce groupe est-il encore habilité a poursuivre
ses activités quand les responsables politiques de chacun des Etats
concernés ne sont pas capables de prendre des mesures efficaces ? ”,
a-t-il demandé.

IV. Turquie- France-Arménie

1. La Turquie n’est pas en mesure d’entraver l’adoption de la
proposition de loi pénalisant la négation du génocide arménien/ Un
tel avis a été exprimé par l’ex Ambassadeur de Turquie en France,
Osman Koruturk, actuellement député d’opposition. D’après lui,
actuellement Ankara n’aurait plus de levier économique d’influence
pour peser sur la France. Si naguère la Turquie réussissait
a tenir la France dans sa dépendance, ce n’était plus le cas
actuellement. D’après lui, après que le Président Sarkozy a donné
un ” feu vert ” a ladite proposition de loi, il sera désormais
très difficile de prévenir son adoption.

Rédaction : Merie Hakobian

Retour a la rubrique

You may also like