Le Genocide Armenien A La Chambre Des Lords

LE GENOCIDE ARMENIEN A LA CHAMBRE DES LORDS

Source/Lien : FEAJD
Publie le : 22-06-2011

Info Collectif VAN – – Le Collectif VAN vous
invite a lire la traduction d’un article en anglais du journal
armenien Radio Publique d’Armenie parue sur le site de la Federation
Euro-Armenienne pour la Justice et la Democratie le 20 juin 2011.

Traduction Gerard Merdjanian – Commentaires du site de la Federation
Euro-Armenienne :

La fin de non recevoir du gouvernement britannique a encore une
fois triomphe dans le debat parlementaire anglais. A l’exemple de
son illustre ‘maitre a penser’ outre-Atlantique, le gouvernement
de sa gracieuse Majeste, qu’il soit de droite (Conservateur) ou
de gauche (Travailliste), pour des raisons eminemment politiques
‘botte en touche’ ou plus exactement laisse les protagonistes regler
le differend entre eux.

Seul problème, et de taille, c’est que le genocide, n’est pas un
crime de X contre Y, mais un crime contre l’humanite et qu’il est
imprescriptible. Or que je sache, les britanniques ne vivent pas sur
une ile isolee du monde, bien que par moment en tant que membre de
l’Union europeenne, on peut se poser la question.

***

La Chambre des Lords de la Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord a
debattu du genocide armenien le 16 Juin dernier.

“La France a deja reconnu le genocide. Un million et demi de personnes
ont ete massacres en 1915. Je reviens d’Armenie, où j’ai visite le
musee du genocide. Je suis sûr que beaucoup de vos Seigneuries ont
visite le musee de l’Holocauste. Ce n’est pas moins bouleversant,
choquant et effroyable que le musee de l’Holocauste. Il y a tant de
preuves et c’etait connu a l’epoque où cela se passait. Les titres
des journaux de tous les pays avaient parle de ce massacre. Il est
temps que nous reconnaissions le genocide armenien,” a declare la
Baronne Shreela Flather.

“Après un siècle de tabou et de silence, des journalistes et des
historiens turcs commencent enfin a discuter des preuves sur les
massacres, l’esclavage, la deportation et les deplacements forces,
les viols, les persecutions et les autres actes inhumains de meme
caractère, perpetres sur la population armenienne de Turquie en
1915 -1916. Cela n’aiderait-il pas la Turquie a rejoindre l’Union
europeenne si les politiciens turcs reconnaissaient les crimes de
leurs ancetres ?” a declare Lord Avebury, Eric Lubbock.

“Il existe un risque serieux en Turquie de poursuites envers les
journalistes et les ecrivains qui utilisent le terme ‘genocide
armenien’. Certains ont ete poursuivis, et beaucoup de materiels
educatifs pour les ecoles ont ete produits par le gouvernement turc
niant le genocide armenien. Cette censure sur le debat public et sur
l’education est inacceptable pour une nation qui espère rejoindre
l’Union europeenne,” s’est indignee pour sa part, la baronne Caroline
Cox.

” Il ne fait aucun doute que le traitement des Armeniens a ete horrible
et a cause la mort de centaines de milliers de personnes par les armes,
par la faim ou par la maladie. Ils ne doivent pas etre oublies, mais
nous croyons qu’il est pour les Turcs et les Armeniens de travailler
ensemble pour aborder leur histoire commune. Nous encourageons tout
processus qui les aide a le faire d’une manière ouverte, honnete et
constructive, aussi il n’est pas necessaire pour nous d’anticiper leurs
conclusions,” a declare David Howell, ministre d’Etat au ministère
des Affaires etrangères.

* Radio Publique d’Armenie

Retour a la rubrique

www.collectifvan.org

You may also like