Jacques Toubon Demande La Reconnaissance Du Genocide Aux Deputes Tur

FEDERATION EURO-ARMENIENNE
Pour la Justice et la Démocratie
Avenue de la Renaissance 10
B ~V 1000 BRUXELLES
Tel: +32 (0) 2 732 70 26
Tel./Fax : +32 (0) 2 732 70 27
E-mail : [email protected]
Web :

COMMUNIQUE DE PRESSE
28 février 2005
Contact: Talline Tachdjian
Tel.: +32 (0)2 732 70 27

JACQUES TOUBON DEMANDE LA RECONNAISSANCE DU GENOCIDE AUX DEPUTES TURCS

РEn évoquant la question du génocide dans le cadre de la délégation
interparlementaire UE-Turquie, le député européen a provoqué une violente
réaction des officiels turcs

РSes propos outrageusement déformés par la presse turque

Bruxelles, Belgique ~V Ce jeudi 24 février à Strasbourg, M. Jacques Toubon
(PPE, France) a √ɬ©voqu√ɬ© la √ā¬ę r√ɬ©alit√ɬ© indiscutable √ā¬Ľ du g√ɬ©nocide des Arm√ɬ©niens
durant la 53ème réunion de la délégation interparlementaire UE-Turquie,
délégation dont il est le vice-président. Durant son intervention, M. Toubon
a indiqué à ses homologues turcs que la reconnaissance de ce génocide
constituait un √ā¬ę √ɬ©l√ɬ©ment important pour l’Europe √ā¬Ľ, √ɬ©l√ɬ©ment participant de
ses √ā¬ę valeurs communes √ā¬Ľ. Il a notamment √ɬ©voqu√ɬ© les nombreuses
reconnaissances dont ce g√ɬ©nocide avait fait l’objet de la part des pays de l
‘Union et tout particuli√ɬ®rement la derni√ɬ®re en date, celle des Pays-Bas qui
est survenue le 21 décembre 2004, juste après le Sommet européen de
Bruxelles.

Son intervention a provoqué la fureur des officiels turcs qui participaient
√ɬ† la r√ɬ©union, et notamment de M. S√ɬľkr√ɬľ Elekdag (CHP- Parti k√ɬ©maliste),
ancien ambassadeur auprès des Etats-Unis et de M. Oguz Demiralp, le
repr√ɬ©sentant permanent de la Turquie aupr√ɬ®s de l’Union europ√ɬ©enne.

M. Toubon a alors rappelé que le Parlement européen, depuis 1987, avait à de
nombreuses reprises reconnu la réalité du génocide et depuis lors, demande
contin√ɬĽment √ɬ† la Turquie d’en faire autant. Il a expliqu√ɬ© que √ā¬ę en refusant
de ratifier le Trait√ɬ© de S√ɬ®vres en 1920, la Turquie n’avait pas voulu
reconna√ɬģtre ce g√ɬ©nocide √ā¬Ľ et que cela √ɬ©tait explicable dans le contexte
politique d’alors, mais que √ā¬ę 90 ans apr√ɬ®s, la Turquie doit changer √ā¬Ľ et
adopter les valeurs européennes en reconnaissant cette réalité historique.

La presse turque, l’agence officielle Anatolie et le Turkish Daily News en
t√ɬ™te, a le jour m√ɬ™me travesti les propos de M. Toubon, all√ɬ©guant qu’il avait
demandé à la Turquie de ratifier le Traité de Sèvres. Ce traité signé
notamment par la premi√ɬ®re r√ɬ©publique d’Arm√ɬ©nie et par l’Empire ottoman
constituait une réparation pour le préjudice du génocide mais ne fut jamais
ratifié par Ankara et fut remplacé par le Traité de Lausanne qui éludait la
question.

√ā¬ę Nous saluons le courage et la pers√ɬ©v√ɬ©rance de M. Jacques Toubon que les
m√ɬ©thodes habituelles d’outrance et de surench√ɬ®re des d√ɬ©put√ɬ©s turcs n’ont
pas impressionn√ɬ© √ā¬Ľ a d√ɬ©clar√ɬ© Hilda Tchoboian, pr√ɬ©sidente de la F√ɬ©d√ɬ©ration
Euro-Arm√ɬ©nienne. Aussi longtemps que l’Etat turc usera de la menace
vis-√ɬ†-vis de l’Europe, et de la peur vis-√ɬ†-vis de son opinion publique, il
fera la preuve que la Turquie n’est toujours pas europ√ɬ©enne √ā¬Ľ a conclu Hilda
Tchoboian.

####

–Boundary_(ID_o1u6plyOPi7yghM5tME2cQ)–

http://www.feajd.org