Les pierres du Symposium =?UNKNOWN?Q?pr=EAtes_=E0_=EAtre_sculpt=E9es

La Nouvelle République du Centre Ouest
13 juillet 2004

Les pierres du Symposium prêtes à être sculptées

Telles de véritables vedettes, elles ont fait l’objet de toutes les
attentions vendredi matin à leur arrivée au chteau. Pas de tapis
rouge pour les accueillir, juste l’émerveillement de Michelle Boutet
et de Francis Pollet.

Elles, ce sont les pierres de Lavoux qui vont imprimer l’inspiration
des artistes du 4e Symposium de sculpture. Ils seront huit
privilégiés à pouvoir sculpter ces blocs, les Français Christine
Aubert, Frédéric Neau, Eric Stambirowski, la Vietnamienne Mari Fang,
la Polonaise Dominika Griesgraber, l’Arménien Harutyun Yekmalyan, le
Néo-Zélandais Renate Verbrugge et Kaija Kontulainen, une Finlandaise
qui va marier la pierre à l’acier.

« La pierre de Lavoux est une pierre calcaire plus dure que celle de
Chauvigny qui peut toutefois se travailler en huit jours. Elle a la
particularité de ne pas comporter de fossiles qui provoqueraient des
trous en la sculptant, c’est une pierre pure », explique Michelle
Boutet. En attendant de devenir des oeuvres d’art, ces blocs en
provenance de Jardres dans la Vienne, d’un poids total de 22 tonnes,
ne sont que des cubes qu’il a bien fallu transporter. L’entreprise
bressuiraise Molema a été sollicitée pour acheminer les blocs
jusqu’au chteau avant de les déposer devant les futurs ateliers des
sculpteurs. Un travail qui a nécessité précision et réflexion pour
organiser ces pierres au pied de la forteresse médiévale.

РLe quatri̬me symposium de sculpture, aura lieu du 17 au 25 juillet
au chteau de Bressuire.