Musique persane : deux virtuoses au Relecq

Le Télégramme
7 juillet 2004

Musique persane : deux virtuoses au Relecq

Avec le début du mois de juillet, la saison musicale a véritablement
commencĂ© Ă  l’abbaye du Relecq.

Avec le début du mois de juillet, la saison musicale a véritablement
commencĂ© Ă  l’abbaye du Relecq. Dimanche, pour le concert de Sorouch
Izadi et Djalal Akhbari, près de 150 personnes ont été subjuguées par
la musique de la Perse ancienne.

NĂ© en Iran en 1940, Djalal Akhbari est Ă©tabli en France depuis 1978.
Ce musicien virtuose a suivi l’enseignement des grands musiciens
iraniens et a fait du centhour (instrument millénaire de la Perse
Antique) un instrument à audience internationale. Après avoir étudié
et approfondi son répertoire vocal en Iran auprès de grands maîtres
de chant, Sorouch Izadi enseigne le chant en Autriche depuis 1979.
Dimanche, par sa maîtrise vocale et son timbre de voix remarquable,
elle s’est faite l’ambassadrice de cette musique persane. Par le
timbre transparent et la puissance sonore dégagés par le centhour,
Djalal Akhbari a transportĂ© son auditoire au-delĂ  de l’immensitĂ© du
désert.

Durant plus d’une heure, les deux musiciens se sont fait plaisir et
ont aussi fait rĂŞver leur public dans lequel se trouvaient quelques
Iraniens mais aussi des touristes ou les habitués de ce rendez-vous
dominical.

Dimanche place à une autre période et à une autre région avec les
chants sacrĂ©s anciens d’ArmĂ©nie avec l’ensemble Mesrob Mashtots,
début du concert à 18 h, entrée 20 EUR et 17 EUR.