Pâté, vin rouge et racisme sur le Marseille-Vintimille

Libération
vendredi 12 mars 2004

La campagne en TER
Pâté, vin rouge et racisme sur le Marseille-Vintimille

Par Michel HENRY

Ils voyagent dans le TER, c’est la région qui les transporte.
Voteront-ils pour autant aux régionales ?

arseille, 8 h 35, hier. Cinq gaillards, dans un compartiment du TER
pour Vintimille, en Italie. Ils sont au pâté-vin rouge. Les élections
? «Je m’en cague», répond Michel, retraité SNCF, 59 ans. «Gouvernés
par des cons, d’autres cons viendront à leur place», rigole l’autre
Michel, retraité du bâtiment, 66 ans. De droite, mais ne lui parlez
pas du gouvernement : «Ils partent en brioche. Ils font tous des
conneries. Regarde l’autre, à la Santé, il laisse mourir 15 000 vieux
!» Marcel, dit Celou, retraité SNCF, 70 ans : «Chirac, il est passé
avec même pas 30 % et il fait le cake ! D’abord, il devrait être en
prison !»

Celou tape sur «les Arabes» : «Ah, les Arabes en France, ils sont pas
malheureux.» Les autres s’esclaffent : «Et les Arméniens non plus…»
Celou l’Arménien rectifie : lui est «immigré français». Et il veut
voter FN : «On me dit : “Mais toi qui es né en Arménie, Le Pen, il va
te renvoyer là-bas !” Mais non, c’est pas possible, ça serait la
révolution. Quoi, on ne doit pas le prendre parce qu’il est contre
les juifs ? Mais moi aussi, ils m’emmerdent : on ne parle que d’eux à
la télé !»

Le quatrième de la bande, c’est Hicham, 26 ans, agent de sécurité.
Les autres : «Là, on a un immigré, mais un sérieux. Un adopté.»
Hicham est le futur gendre de Jacques, 62 ans, livreur de boissons,
qui, assis à côté, débouche les côtes-du-rhône. Hicham à Jacques :
«Tu vas voter ?» Jacques : «Ouais, pour Le Pen.» Son gendre :
«Arrête, dis pas ça, je te sors.» Hicham, lui, trouve que «Sarko fait
du bon boulot». Il voterait bien Mitterrand, mais Mitterrand est
mort, et lui, marocain, ne peut pas voter.

Le club des cinq va à Vintimille. «Comme tout bon Français. Acheter
du tabac et des alcools. C’est moins cher. Enfin Hicham, lui, il
prend du Coca.» Celou insiste : «Il faut essayer Le Pen, pour voir ce
qu’il est capable de faire. Parce que Sarko, il fera tous les beaux
discours qu’il veut, les jeunes continueront à brûler des voitures.»
Hicham, ça commence à le gonfler, ces histoires sur «les Arabes» :
«Ouais, et moi j’ai brûlé cinq feux, j’ai pas le permis, et ma
voiture est volée. Hein, c’est ça ?» «Bon, t’énerves pas…» Enfin,
pour Hicham, «les Arabes qui foutent la merde, c’est ceux qui sont
nés ici, les faux immigrés». Solution : «Y a qu’à les renvoyer
là-bas. Quand ils auront tapé la gamelle de l’autre côté, ils
comprendront. Moi je suis un vrai immigré, né là-bas. Mon père a
passé toute sa vie, dos cassé, entre les vignes, et maintenant il
touche 500 euros de retraite. Vous trouvez ça normal ?» Celou
compatit : «Du moment que t’es immigré, tu souffres toujours. Et de
toute façon, celui qui trinque, c’est l’ouvrier.» Jacques, pour se
marrer : «Faut que Jospin revienne.» Tous se poilent : «Arrête tes
conneries…»

Related Articles