Boxe : Hayk Sedrakyan dans la douleur

Le Républicain Lorrain, France
29 oct 2017
 
 
Boxe : Hayk Sedrakyan dans la douleur

  • Le 29/10/2017 à 18:00
Photo HD Pour ses débuts chez les professionnels, Hayk Sedrakyan s’est retrouvé en difficulté face à Mevludin Suleymani. Mais l’ascendant pris par le Forbachois en début de combat a payé. Photo Marion BOUR     

Après une longue carrière en boxe amateur, avec 160 combats à son actif, Hayk Sedrakyan a effectué ses premiers pas chez les professionnels, ce samedi soir au Cosec du Wiesberg, à l’occasion du gala de Forbach, le club qu’il a rejoint voici un an et demi. L’Arménien, qui évolue en super-léger, a signé ce nouveau départ par une victoire, aux points, aux dépens de Mevludin Suleymani (Schiltigheim), également novice à ce niveau. Mais que ce fut dur ! Malgré une entrée en matière réussie, laissant apparaître sa vitesse de bras, faisant même compter son adversaire dans la troisième reprise, Hayk Sedrakyan s’est essouflé.

Et Mevludin Suleymani a saisi sa chance. Un crochet du gauche puis une accélération gauche-droite dans le quatrième et dernier round ont failli avoir raison du protégé de Joseph Callerame, compté deux fois. Mais les juges lui ont donné la victoire, pour deux points (36-36, 38-37 et 38-37). «  On était tous les deux prêts , constate l’Arménien du CP Forbach. Mais j’étais stressé. Je me rends compte que la boxe professionnelle, c’est vraiment différent de l’amateur. Au final, même si j’ai gagné, je ne suis pas content de ce que j’ai fait.  » Dans les vestiaires, Hayk Sedrakyan, soutenu par son clan, n’est pas dupe. Si l’objectif est atteint, il a pu mesurer les efforts à accomplir pour exister à l’avenir dans l’univers professionnel.

Le duel, un derby même, entre Daniel Mehrstein, le Forbachois, et Diego Kiner, le Freymingeois, a tenu toutes ses promesses. La confrontation des juniors a été explosive et a tourné en faveur du boxeur local, dans une ambiance bouillante. «  On se connaît bien , rappelle Mehrstein. C’est un adversaire qui boxe bien, qui n’a pas peur.  » Au terme d’une série de gauche-droite, Kiner a mis un genou à terre dès la première reprise, au point d’être compté. Puis le Freymingeois a relevé la tête et donné du fil à retordre au Forbachois qui s’est employé à le faire plier. «  Je suis chez moi, je voulais absolument gagner devant mes supporters  », lance Mehrstein, soucieux d’aller loin en championnat de France, cette saison.

Et de deux pour Sindy Benkert ! Championne de France en pieds-poings, la Forbachoise commence à percer en boxe anglaise. Au Cosec du Wiesberg, la Mosellane a signé son deuxième succès dans la discipline face à Caroline Wiss (Muhlbach), aux points. «  Mais je n’ai pas boxé comme d’habitude , regrette-t-elle. J’ai eu des problèmes de perte de poids et, au final, elle avait deux kilos de plus que moi. Avant même le début du combat, j’avais les muscles crampés. J’ai eu du mal à placer mes attaques. En plus, j’étais crispée. J’ai gagné mais j’ai besoin de combat pour progresser.  »

Maxime RODHAIN.


 

You may also like