Expulsion de Garik Khachatryan

Le Réveil du Vivarais
Mercredi 16 Août 2017



Expulsion de Garik Khachatryan


 « Nous ne comprenons pas le traitement qu'on lui inflige. » Ainsi
s'exprimait Bruno Jourdain, membre du Secours catholique d'Annonay.
Celui-ci, ainsi que les membres de DUDH, RESF, MRAP, Cimade, Asti,
RESF et du Secours populaire s'étaient mobilisés, mercredi 9 août à 11
heures devant le marché d'Annonay.



« Une injustice indigne de la France »

Ce qu'ils demandaient, c'est la libération de Garik Khachatryan,
Arménien ayant fui son pays en 2014 après avoir « subi des violences
physiques du fait de son appartenance à un parti d'opposition ». Sa
compagne et sa fille l'avaient suivi en France. Interpellé le 1 er
juillet, il avait été emmené au centre de rétention de Lyon. « Pour
nous, c'est une injustice indigne de la France », martelait Bruno
Jourdain, lisant une lettre à destination du Préfet de l'Ardèche.

Situation en suspens pour la mère et la fille

Malgré la mobilisation, Garik Khachatryan a été expulsé jeudi 10 août
vers 8 h 30. Denis Bruyère, membre de Réseau éducation sans frontières
(RESF) s'inquiète du sort de Nonna et Katrina, la compagne et la fille
de Garik : « Garik ne voulait pas qu'elles partent avec lui, mais pour
l'instant, on ne sait pas ce qu'il va se passer. En tout cas, il va
être très difficile pour eux de vivre séparés. »

S.V.

You may also like

Expulsion de Garik Khachatryan

Le Réveil du Vivarais
Mercredi 16 Août 2017



Expulsion de Garik Khachatryan


 « Nous ne comprenons pas le traitement qu'on lui inflige. » Ainsi
s'exprimait Bruno Jourdain, membre du Secours catholique d'Annonay.
Celui-ci, ainsi que les membres de DUDH, RESF, MRAP, Cimade, Asti,
RESF et du Secours populaire s'étaient mobilisés, mercredi 9 août à 11
heures devant le marché d'Annonay.



« Une injustice indigne de la France »

Ce qu'ils demandaient, c'est la libération de Garik Khachatryan,
Arménien ayant fui son pays en 2014 après avoir « subi des violences
physiques du fait de son appartenance à un parti d'opposition ». Sa
compagne et sa fille l'avaient suivi en France. Interpellé le 1 er
juillet, il avait été emmené au centre de rétention de Lyon. « Pour
nous, c'est une injustice indigne de la France », martelait Bruno
Jourdain, lisant une lettre à destination du Préfet de l'Ardèche.

Situation en suspens pour la mère et la fille

Malgré la mobilisation, Garik Khachatryan a été expulsé jeudi 10 août
vers 8 h 30. Denis Bruyère, membre de Réseau éducation sans frontières
(RESF) s'inquiète du sort de Nonna et Katrina, la compagne et la fille
de Garik : « Garik ne voulait pas qu'elles partent avec lui, mais pour
l'instant, on ne sait pas ce qu'il va se passer. En tout cas, il va
être très difficile pour eux de vivre séparés. »

S.V.

You may also like

Emil Lazarian

“I should like to see any power of the world destroy this race, this small tribe of unimportant people, whose wars have all been fought and lost, whose structures have crumbled, literature is unread, music is unheard, and prayers are no more answered. Go ahead, destroy Armenia . See if you can do it. Send them into the desert without bread or water. Burn their homes and churches. Then see if they will not laugh, sing and pray again. For when two of them meet anywhere in the world, see if they will not create a New Armenia.” - WS