Le Karabagh n’Est Pas Sujet A Negociations Avec La Turquie, Rappelle

LE KARABAGH N’EST PAS SUJET A NEGOCIATIONS AVEC LA TURQUIE, RAPPELLE E. NALBANDIAN
Gari

armenews
vendredi16 avril 2010

Le ministre armenien des affaires etrangères Edouard Nalbandian a
declare mercredi 14 avril que l’Armenie avait refuse de discuter du
conflit du Karabagh avec la Turquie au cours des rencontres qui se sont
deroulees a Washington la veille. Il a tenu a rappeler que la Turquie
n’est pas partie prenante dans le processus de paix au Karabagh et
ne le sera pas. "La partie turque a tente d’engager les discussions
sur le Karabagh, mais nous avons repondu que la normalisation entre
l’Armenie et la Turquie ne pouvait pas etre liee au règlement du
conflit du Karabagh. Je ne vois aucune raison de discuter de la
question du Karabagh avec la Turquie. Tout d’abord la Turquie ne
peut pas etre un mediateur dans le processus de règlement de ce
conflit. Ensuite, l’Armenie ne fera jamais poussee de concessions sur
la question du Karabagh dans l’objectif de normaliser les relations
avec la Turquie. Relier les deux questions nuira aux deux processus
", a declare M. Nalbandian, durant son compte-rendu que la visite du
president Serge Sarkissian a Washington.

" C’etait une visite très importante. Ces reunions sont importantes
tant pour ce qui concerne le renforcement des relations bilaterales
que l’examen des questions regionales et internationales interessant
les deux parties ", a ajoute M. Nalbandian. "Les reunions qu’a eues
le president Sarkissian avec le president Obama et avec Mme Clinton
ont donne l’occasion de poursuivre le dialogue constructif entre les
deux pays ainsi que les discussions sur la normalisation des relations
armeno-turques et la resolution du conflit du Karabagh", a poursuivi
le chef de la diplomatie armenienne. Commentant la rencontre entre le
president Sarkissian et le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan,
toujours a Washington, M. Nalbandian a declare qu’elle "a permis
d’avoir une idee claire sur la position de la Turquie." M. Nalbandian
a souligne ainsi que les efforts persistants de la Turquie visant
a lier les deux processus vont a l’encontre de la lettre comme de
l’esprit des protocoles. "Si la Turquie a modifie sa position, alors
nous devons en tirer des conclusions appropriees pour determiner
s’il y a bien des interlocuteurs côte turc [avec qui nous pouvons
poursuivre le processus], a-t-il declare devant les journalistes
armeniens a Washington. Les negociations de Washington "ont confirme
nos conclusions sur le processus de reconciliation turco-armenienne"
et M.Sarkissian " les fera connaître au moment opportun ", a ajoute
le ministre armenien des affaires etrangères sans plus de precisions.

Par ailleurs, M. Nalbandian a eu l’occasion de discuter du processus
de normalisation avec son homologue turc M. Davutoglu lors d’un
dejeuner de travail organise par Mme Clinton pour les ministres
des affaires etrangères participant au sommet de Washington. "Leur
conversation a porte sur la poursuite des discussions qu’avaient
eues la veille le president Sarkissian et le premier ministre turc,
a fait savoir le ministère armenien des affaires etrangères dans un
communique laconique. Le 13 avril dans l’après-midi, M. Sarkissian
avait rencontre la secretaire d’Etat americaine Hillary Clinton en
marge du sommet sur la securite nucleaire. Mme Clinton a reitere la
position du president Obama articulee la veille lors de sa rencontre
avec le president armenien, a savoir qu’il souhaitait voir les
parties poursuivre le processus de normalisation des relations entre
la Turquie et l’Armenie sans conditions prealables.

M.Sarkissian a egalement rencontre le 13 avril l’un des principaux
auteurs de la resolution relative a la reconnaissance du genocide
des Armeniens, le representant democrate de Californie Adam Schiff,
dont il a remercie la longue et patiente contribution a la campagne
de reconnaissance du genocide armenien par les Etats-Unis.

You may also like